bbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbb

696 mots 3 pages
Sujet : La rationalisation du parlementarisme sous la IVème république

La IVème république a initié l'idée de rationalisation du parlementarisme car à l'époque on avait reproché à la IIIème république son incapacité à réagir lors de crises. En 1945, au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale on veut en finir définitivement avec la IIIème république pour pouvoir l'oublier et oublier ses erreurs, il y a une volonté de rupture avec la IIIème république. Un référendum est organisé le 21 octobre 1945 et c'est un oui massif en faveur d'une nouvelle constitution, donc en faveur d'un passage à la IVème république qui entrera en vigueur le 27 octobre 1946 avec une nouvelle constitution. Ce régime reste parlementaire, il se caractérise par une séparation souple des pouvoirs et des moyens d'interaction entre le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif. On a une volonté d'équilibre entre le parlement et le gouvernement, le gouvernement est politiquement et collectivement responsable mais en contrepartie il peut recourir au droit de dissolution. La rationalisation de ce régime a pour objectif de lutter contre l'instabilité et l'inefficacité gouvernementale grâce à un ensemble de moyens mis en place par la constitution, cela passe par l'établissement d'une majorité parlementaire qui permettra d'engager plus difficilement la responsabilité du gouvernement. Cela consiste donc à préciser les rapports entre le parlement et le gouvernement.

Pourquoi cette théorie de rationalisation du parlementarisme n'a-t-elle pas pu s'appliquer sous la IVème république ?

On verra dans un premier temps les principes de cette théorie de rationalisation du parlementarisme pour ensuite aborder le pourquoi de l'échec de la pratique de cette théorie sous la IVème république.

I) Les principes de la théorie de rationalisation du parlementarisme sous la IVème république

On verra d'abord comment s'organisent les différents pouvoirs pour ensuite voir les différents moyens d'interaction qui

en relation

  • lbhvhjkkl
    467 mots | 2 pages