Beaumarchais

1520 mots 7 pages
De nos jours, de grandes œuvres continuent de vivre et d’être connues par la plupart des personnes. Voltaire est un auteur du 18éme siècle, il est né le 21 novembre 1694 à Paris où il meurt le 30 mai 1778. Il a appartenu au courant littéraire des Lumières dont il est considéré comme l’un des philosophes les plus engagés. Il a écrit de nombreuses œuvres tel que Zadig ou la Destinée ou encore L’Ingénu, il était impliqué dans tous les domaines, autant politiques que religieux et l’ensemble de ses œuvres visait à combattre toute forme d’intolérance. Nous pouvons nous demander, si l’affirmation d’Antoine Adam : « Les œuvres vivantes sont celles qui, à travers les siècles, continuent d’éclairer, d’enchanter, d’émouvoir » s’applique réellement au conte philosophique de Candide. Afin de répondre à cette problématique, nous montrerons que les grandes œuvres sont celles qui traversent les temps puis nous verrons qu’elles ont aussi servi à faire passer de nombreuses idées et c’est pour cela qu’elles existent toujours.

Pour commencer, nous pouvons dire que ces œuvres sont intemporelles et ont un impact sur toutes les générations.
En effet, ces œuvres, qui marquent chaque époque qu’elles traversent et éclairent les hommes, en leur montrant un jugement, leur donnant une explication sur de nombreux faits afin de ne point les laisser dans l’ignorance de leur passé. C’était un des buts majeur des philosophes des Lumières qui voulaient expliquer à tout le monde les défauts de la société et trouver des solutions pour la changer. C’est ainsi, dans le conte philosophique de Candide, écrit par Voltaire, où ce dernier parle de l’esclavage avec le nègre de Surinam au chapitre dix-neuf, il évoque les conditions des esclaves par le discours du nègre : « Quand nous travaillons aux sucreries, et que la meule nous attrape le doigt, on nous coupe la main ; quand nous voulons nous enfuir, on nous coupe la jambe », ici Voltaire parle des supplices infligés aux esclaves. Voltaire veut donc,

en relation