benchmarking

1200 mots 5 pages
Introduction

ans notre vie quotidienne, nous apprenons toujours de ceux qui nous entourent; on apprend des connaissances de nos profs, des expériences de nos amis, familles ...etc. Nous appliquons ainsi consciemment ou pas les principes d'une des techniques les plus répandues en marketing, cette technique s'appelle le Benchmarking.
Le Benchmarking qu'on utilise presque chaque jour est nommé le Benchmarking informel. Appliqué dans le cadre des entreprises et de gestion, il est appelé Benchmarking formel.
On dit " Ceux qui ne veulent imiter personne finissent par ne rien créer." Ceci s'avère bien vrai pour cette technique marketing puisque la devise principale du benchmarking est bel et bien: "Celui qui n'imite point, n'invente point".
Le benchmarking va donc à l'encontre de bien des idées reçues depuis les années primaires puisqu'il repose sur la transgression totale d'une règle fondamentale qu'on connait tous : " l'interdiction de copier sur le voisin". En effet, le benchmarking fixe comme objectif de copier mais ne copier que les bons élèves. Qui dit bons élèves dit les entreprises leaders dans un secteur concerné, les grandes organisations suivant les processus et les méthodes les plus performants.
Pratiqué depuis les années 50 par les entreprises, d'abord américaines puis mondiales, son terme recouvre une idée assez simple : Trouver dans le monde celui ou ceux qui réalisent de la manière la plus performante un processus ou une tâche, aller les étudier, en d'autre terme les Benchmarker et adapter ensuite ce processus à sa propre entreprise. En d'autres termes, il s'agit d'aller se comparer aux "champions" dans un domaine précis, de s'inspirer de leurs idées et de leur expériences pour exceller dans le domaine, s'améliorer et adopter les manières les plus effectives.

Qu'est-ce que le Benchmarking ?

Le terme Benchmarking est un emprunt intégral à l'anglais. Il désigne le fait de procéder à un Benchmark. Celui-ci peut être traduit littéralement

en relation

  • Benchmarking
    2494 mots | 10 pages
  • Benchmarking
    1634 mots | 7 pages
  • Le benchmarking
    7514 mots | 31 pages
  • Le benchmarking
    7929 mots | 32 pages
  • Benchmarking
    9276 mots | 38 pages
  • Benchmarking
    2377 mots | 10 pages
  • Le benchmarking
    603 mots | 3 pages
  • Benchmarking
    11276 mots | 46 pages
  • Benchmarking
    21116 mots | 85 pages
  • Benchmarking
    7525 mots | 31 pages