Benchmarking

2494 mots 10 pages
Introduction - Retour au menu

Définition

Le benchmarking va à l’encontre de bien des idées reçues puisqu’il implique la transgression d’une règle fondamentale apprise dès les premières années d’école : l’interdiction de « copier sur son voisin » ! A cette différence que le benchmarking se fixe pour objectif de ne copier que les bons élèves !

Le benchmarking est composé de 2 mots :
• bench = banc d’essai
• marking = notation

La notion de benchmarking est plus connue à travers l’expression « meilleures pratiques ».
Le benchmarking est un outil puissant qui aide les entreprises à s’améliorer dans tous les domaines. C’est une technique marketing qui consiste à trouver dans le monde celui ou ceux qui réalisent de la manière la plus performante un processus ou une tâche, aller les étudier et adapter ensuite ce processus à sa propre entreprise.

Historique

Deux anciennes vérités permettent de mieux comprendre le benchmarking et son rôle. 500 ans avant J-C., Sun Tzu, général chinois, écrivait : « Si tu connais ton ennemi et toi même, tu n’auras jamais peur du résultat de tes prochaines batailles ».
L’autre vérité nous vient du mot japonais dantotsu qui signifie « la manière d’être le meilleur des meilleurs ».

Basé sur ces deux vérités, le benchmarking a comme objectifs non seulement de regarder et de comprendre le monde interne de l’entreprise mais surtout d’évaluer constamment le monde extérieur et de s’y comparer.

Les intérêts du Benchmarking - Retour au menu

Toute démarche benchmarking doit permettre à l’entreprise de :
• satisfaire le client, répondre aux exigences réelles du marché (ne pas se contenter d’analyse interne),
• améliorer les performances en se fixant des objectifs efficaces et crédibles (éviter les extrapolations à partir d’expériences ou tendances passées),
• devenir ou rester compétitif : comprendre la concurrence et les raisons de ses performances (qualité, coût, délai…),
• découvrir les meilleures méthodes et

en relation

  • Benchmarking
    1634 mots | 7 pages
  • Le benchmarking
    7514 mots | 31 pages
  • Le benchmarking
    7929 mots | 32 pages
  • Benchmarking
    9276 mots | 38 pages
  • Benchmarking
    2377 mots | 10 pages
  • benchmarking
    1200 mots | 5 pages
  • Le benchmarking
    603 mots | 3 pages
  • Benchmarking
    11276 mots | 46 pages
  • Benchmarking
    21116 mots | 85 pages
  • Benchmarking
    7525 mots | 31 pages