Borges

835 mots 4 pages
Borges privilégie l'aspect fantastique du texte poétique, rejetant une écriture rationnelle qu'il juge insuffisante et limitée. Certains[Qui ?] considèrent Borges comme l'une des influences majeures du réalisme magique latino-américain. D'autres[Qui ?] y voient au contraire un écrivain universel dans lequel peut se reconnaître toute l'humanité.
Son travail est érudit, et à l'occasion délibérément trompeur (Tlön, Uqbar, Orbis Tertius). Il traite souvent de la nature de l'infini (La Bibliothèque de Babel, Le Livre de sable), de miroirs, de labyrinthes et de dérive (Le Jardin aux sentiers qui bifurquent), de la réalité, de l'identité ou encore de l'ubiquité des choses (La Loterie à Babylone).
« Jorge Luis Borges est l'un des dix, peut être des cinq, auteurs modernes qu'il est essentiel d'avoir lus. Après l'avoir approché, nous ne sommes plus les mêmes. Notre vision des êtres et des choses a changé. Nous sommes plus intelligents. » a dit à son propos Claude Mauriac.
Des ouvrages comme Fictions ou L'Aleph contiennent des textes souvent courts et particulièrement révélateurs du talent de Borges pour l'évocation d'univers ou de situations étranges qui lui sont propres. Dans Le Miracle secret, un écrivain, face au peloton d'exécution, dans la seconde qui précède sa fin, se voit accorder la grâce de terminer l'œuvre de sa vie. Le temps se ralentit infiniment. Il peaufine mentalement son texte. Il retouche inlassablement certains détails… Il fait évoluer le caractère d'un personnage suite à l'observation d'un des soldats qui lui font face… Dans un autre récit, "histoire d'Emma Zunz" (Fuera de Emma Zunz), une jeune fille trouve un moyen inattendu, cruel et infaillible de venger son honneur et celui de sa famille…
Homère surgit peu à peu d’un autre texte, L’immortel, après un extraordinaire voyage dans l'espace et le temps. Dans Pierre Ménard, auteur du Quichotte, Borges nous dévoile son goût pour l'imposture, et un certain humour littéraire souvent rare, mais qui dans

en relation

  • Borges
    28430 mots | 114 pages
  • echelle borg
    895 mots | 4 pages
  • Jorge lui borges
    358 mots | 2 pages
  • Borges la demeure d'asterion
    2114 mots | 9 pages
  • Les mots et les choses borges
    856 mots | 4 pages
  • El otro - borges
    2154 mots | 9 pages
  • Étude comparative poe - borges
    1164 mots | 5 pages
  • J.l. borges - de tous les instruments de l’homme, le plus étonnant est, sans aucun doute, le livre.
    574 mots | 3 pages
  • Le prix nobel de la littérature : consécration artistique ou politique ? les cas de pablo neruda et de jorge luis borges.
    3308 mots | 14 pages
  • Analyse contrastive de la préposition de en espagnol et en français à partir du conte « la biblioteca de babel » («la bibliothèque de babel ») de jorge luis borges
    14394 mots | 58 pages