Bossuet : politique tirée de l'écriture sainte

2172 mots 9 pages
Bossuet « Politique tirée… de l’Ecriture sainte… »

« Le trône royal n'est pas le trône d'un homme, mais le trône de Dieu même ». Ce credo dépeint la doctrine même de Bossuet (précepteur du fils de Louis XIV, le Grand Dauphin, puis évêque de Meaux) qui opère la jonction entre deux corps de doctrine: le droit divin et le courant absolutiste. L’Aigle de Meaux, comme il fut ainsi appelé en raison de son génie qui « planait dans les plus sublimes régions de la science et de l’éloquence chrétienne », rédigea pour son élève le Grand Dauphin, une de ses œuvres posthumes majeures Politique tirée des propres paroles de l’Ecriture sainte qui fut publiée en 1709, cinq ans après son décès. Dans cette œuvre, il traite de la théorie de la royauté absolue, il déifie le prince, quel qu'il soit et de quelque manière qu'il ait été établi, en le marquant d'un caractère de sainteté. Dans ce contexte, Bossuet fait œuvre de courtisan. Comme beaucoup d’auteurs de cette époque il ménage le Prince.
Cette œuvre marquée dans un cadre de monarchie de droit divin représentée par la personne de Louis XIV, apologie du pouvoir absolu, se situe aussi dans la période de guerre de succession d’Espagne, aux frontières du royaume, qui oppose l’Angleterre et sa « Grande Alliance » à la France, ceux-ci craignant une alliance entre le trône d’Espagne et de France.
Aux Etats généraux de 1614, la tradition du roi en tant que race protégée et bénie de Dieu, que son pouvoir lui vient directement de Dieu, re-paraît et se renforce. Les Etats généraux proclament le principe du pouvoir de droit divin en tant que loi fondamentale du royaume.
L’extrait de l’œuvre, lui-même extrait du livre III, se divise en 3 sous parties appelées propositions. Ainsi, la première proposition traite du caractère sacré de l’autorité royale, la seconde du caractère sacré de la personne même du roi et enfin la dernière traite de l’obéissance due au prince.
Avant Bossuet, d'autres avaient déjà développé les mêmes idées.

en relation

  • Paroles tirées de l'écriture sainte de bossuet
    1441 mots | 6 pages
  • Droit divin
    271 mots | 2 pages
  • Le diable s'habille en prada
    1291 mots | 6 pages
  • Introduction historique au droit
    641 mots | 3 pages
  • politique tirée des propres paroles de l'Ecriture sainte 1709
    503 mots | 3 pages
  • Bossuet
    1249 mots | 5 pages
  • Théoriciens de l'abslutisme
    520 mots | 3 pages
  • Biographie de jacques-bénigne bossuet
    387 mots | 2 pages
  • Jean bodin, absolutisme
    253 mots | 2 pages
  • N1 etpo
    1018 mots | 5 pages