Bossuet : politique tirée de l'écriture sainte

Pages: 9 (2172 mots) Publié le: 2 décembre 2009
Bossuet « Politique tirée… de l’Ecriture sainte… »

« Le trône royal n'est pas le trône d'un homme, mais le trône de Dieu même ». Ce credo dépeint la doctrine même de Bossuet (précepteur du fils de Louis XIV, le Grand Dauphin, puis évêque de Meaux) qui opère la jonction entre deux corps de doctrine: le droit divin et le courant absolutiste. L’Aigle de Meaux, comme il fut ainsi appelé en raisonde son génie qui « planait dans les plus sublimes régions de la science et de l’éloquence chrétienne », rédigea pour son élève le Grand Dauphin, une de ses œuvres posthumes majeures Politique tirée des propres paroles de l’Ecriture sainte qui fut publiée en 1709, cinq ans après son décès. Dans cette œuvre, il traite de la théorie de la royauté absolue, il déifie le prince, quel qu'il soit et dequelque manière qu'il ait été établi, en le marquant d'un caractère de sainteté. Dans ce contexte, Bossuet fait œuvre de courtisan. Comme beaucoup d’auteurs de cette époque il ménage le Prince.
Cette œuvre marquée dans un cadre de monarchie de droit divin représentée par la personne de Louis XIV, apologie du pouvoir absolu, se situe aussi dans la période de guerre de succession d’Espagne, auxfrontières du royaume, qui oppose l’Angleterre et sa « Grande Alliance » à la France, ceux-ci craignant une alliance entre le trône d’Espagne et de France.
Aux Etats généraux de 1614, la tradition du roi en tant que race protégée et bénie de Dieu, que son pouvoir lui vient directement de Dieu, re-paraît et se renforce. Les Etats généraux proclament le principe du pouvoir de droit divin en tant queloi fondamentale du royaume.
L’extrait de l’œuvre, lui-même extrait du livre III, se divise en 3 sous parties appelées propositions. Ainsi, la première proposition traite du caractère sacré de l’autorité royale, la seconde du caractère sacré de la personne même du roi et enfin la dernière traite de l’obéissance due au prince.
Avant Bossuet, d'autres avaient déjà développé les mêmes idées.Ainsi, Jacques 1er Stuart, dans son traité du Don royal, exerça également une défense de la monarchie absolue.
François Bluche dans son œuvre « Louis XIV » rappelle comment Bossuet a fini par rompre avec le droit romain pour fonder exclusivement la monarchie absolue sur le droit divin. "A ses yeux, écrit-il, il y a confusion entre droit divin et monarchie absolue, alliance indissociable du trône etde l'autel... Il n'a pas voulu, bien entendu, diviniser le roi, mais il a presque divinisé la royauté".
Le caractère religieux de la monarchie entraîne-t-il des devoirs autres que ceux envers Dieu ?
Le caractère religieux n’entraîne t’il pas un caractère tyrannique et intolérant basé sur une seule religion ? Si le roi ne doit de comptes qu’à Dieu lui-même, son pouvoir est-il absolument absolu ?Pourtant, « tel est notre plaisir » !
Nous verrons donc dans une première partie la sacralisation et la sainteté de l’autorité et de la personne du roi (I) et ensuite le respect et l’obéissance au nom de la conscience humaine et de la Religion (II).

I- Sacralisation et sainteté de l’autorité et de la personne du roi

Le roi n'a à rendre compte à personne de ce qu'il ordonne ou de ce qu'ilfait. Même l'impiété déclarée, même la persécution violente, ne sont que motifs pour lui obéir. Seules des "remontrances respectueuses, sans mutinerie et sans murmure et des prières pour sa conversion" peuvent être opposées par ses sujets aux débordements d'un tel roi. Il n'y a en effet qu'un juge assez auguste pour lui demander des comptes: Dieu.
En effet, l'expression attribuée à Louis XIV"L'État c'est moi" est donc insuffisante compte tenu du contexte, le roi est souverain "par la grâce de Dieu" et son autorité est littéralement sacrée (A) ainsi que sa Personne elle-même (B).

A- « L’autorité royale est sacrée »

Suite à la doctrine des rois « lieutenant(s) de Dieu » selon Cardin le Bref dans sa doctrine de la souveraineté, Bossuet l’exprime par « Dieu établit les rois comme ses...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Politique tirée de l'écriture sainte livre 3
  • politique tirée des propres paroles de l'Ecriture sainte 1709
  • Paroles tirées de l'écriture sainte de bossuet
  • bossuet politique
  • La sainte chapelle: art et politique
  • Bossuet
  • bossuet
  • Bossuet

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !