Brésil

Pages: 7 (1606 mots) Publié le: 26 novembre 2009
Introduction:
"Prince des humanistes", Érasme est l'âme de "la République des lettres" qui se met en place en Europe au début du 16e siècle. Il est le premier grand intellectuel de dimension européenne et fut la personnalisation de toutes les aspirations spirituelles les plus profondes de son siècle. Il est le premier véritable penseur écrivain vivant de son œuvre et de son savoir, dont larenommée et l'importance dans le combat des idées a préfiguré celle des philosophes des Lumières Diderot ou Rousseau, et surtout Voltaire, qui vinrent seulement deux cents ans plus tard. Mais c'est sur le triple terrain de la théologie, de l'érudition et du politique qu'Érasme intervient avec force dans son époque. Il combat l'intolérance religieuse, il s'élève contre les conflits , et il prône leretour aux textes des anciens et à la Bible dépouillés de ses scories. Ses critiques envers les excès de l'Église ont une influence énorme. Il a sur la vie en général des idées novatrices, particulièrement dans le domaine de l'éducation.

Jeunesse et adolescence d’Érasme
Érasme, naît à Rotterdam aux alentours de 1467. Il était un enfant illégitime, son père était prêtre à Gouda ou bien moinecopiste et sa mère était Margaretha Rogerius, née à Anvers et fille d'un chirurgien de Mons. Un an avant sa naissance son père et sa mère avaient déjà eu un autre enfant, Pierre. Sa naissance illégitime n'empêcha pas ses parents de s'occuper de lui avec soin jusqu'à leur mort, qui survint relativement tôt, et la même année, en 1483. Ils lui donnèrent la meilleure éducation que pouvait recevoir un jeunehomme de cette époque, dans des écoles monastiques ou semi-monastiques.
Après quatre ans à Rotterdam, Érasme est parti pour Gouda en 1476 pour étudier. En 1478 le jeune Desiderius rejoint l'école des Frères de la Vie Commune. Il y fait la connaissance d' AGRICOLA, un humaniste "lumineux", dont la rencontre va être déterminante pour son orientation future. Sa mère meurt de la Peste en 1483. Ilest de retour à Gouda, et son père meurt aussi. Il continua ses études au Collège de Montaigu de l'Université de Paris, qui était alors le centre principal des études scolastiques, mais subissait déjà l'influence de la Renaissance italienne. Comme étudiant, Érasme choisit de mener une vie indépendante, sans se sentir lié par une nationalité, des liens académiques, des coteries religieuses ou quoique ce fût qui put entraver sa liberté de pensée ou sa liberté d'expression littéraire. La langue latine, qui était alors d'un usage universel en Europe, lui permettait de se sentir partout chez lui. Il exerça surtout son activité à Paris, à Louvain, en Angleterre et à Bâle. Son séjour en Angleterre lui permit de nouer des amitiés durables avec les principaux maîtres de la pensée anglaise à cetteépoque agitée du règne d'Henri VII : John Colet, Thomas More, Thomas Linacre et William Grocyn ; il séjourna au Queens' College de Cambridge, où il est même possible qu’il ait été étudiant.

Vie active
Reconnu aujourd'hui comme l'un des plus grands humanistes de la Renaissance, Érasme a toute sa vie défendu une conception évangélique de la religion catholique. Il a maintes fois critiquél'attitude du clergé et du pape, dont les comportements lui semblaient en opposition avec les évangiles.
Auteur de nombreux écrits, principalement des dialogues dont le fameux Éloge de la folie, Érasme a longuement voyagé en Europe, notamment en Angleterre et en Italie pour s'enrichir et développer sa conception humaniste de la chrétienté. Bien que ses idées et ses critiques à l'encontre du pape fussentproches de celles de Luther, il n'a jamais voulu adopter ni encourager la Réforme, ne souhaitant pas créer de schisme (séparation d'un groupe en deux parties) à l'intérieur de l'Église, fidèle par là à son idéal de paix et de concorde.
Alors qu’il prépare le doctorat de théologie (études des réalités, qui se veut rationnelle) de la Sorbonne de 1495 à 1499, il gagne sa vie en travaillant comme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • le bresil
  • Le bresil
  • Le brésil
  • Brésil
  • Bresil
  • Brésil
  • Brésil
  • Brésil

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !