bref

1920 mots 8 pages
Résumé du rapport
L’enseignement de l’histoire de l’immigration à l’école
INRP, octobre 2007
Benoit Falaize (dir)
Olivier Absalon et Pascal Mériaux
Rapport en ligne : http://ecehg.inrp.fr
1) La question de l’histoire de l’enseignement de l’histoire de l’immigration est récente dans le cursus scolaire français. Elle date des années 70. Mais dès le début, c’est plus la question de l’accueil des enfants de l’immigration qui s’impose. L’école continue, dans les années 80 et 90, à penser l’immigration comme un thème qu’impose l’urgence du présent, par les conséquences ressenties du regroupement familial. A aucun moment, dans ces années, dans aucun document officiel, l’immigration n’est envisagée comme un thème d’étude en lui-même et dans son historicité. Les autorités de l’école continuent à percevoir l’immigration comme une situation qui nécessite une prise en charge spécifique, alors même que les élèves naissent et grandissent en France. Cette confusion entre ce qui relève de l’histoire de l’immigration et de la gestion effective des élèves issus de l’immigration persiste aujourd’hui encore à tous les échelons du système éducatif, dans les pratiques comme dans les représentations de ses agents.
2) De fait, peu de débats scientifiques existent sur la place que devrait avoir l’histoire de l’immigration dans l’espace scolaire. Ce n’est qu’à partir de la constitution de la Mission de préfiguration de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration que les discussions ont été lancées, mais plus souvent sur le mode incantatoire et diagnostic : « il faut faire l’histoire… » ;
« il n’y a pas assez de… »
3) L’histoire de l’immigration occupe une faible place dans les programmes scolaires. Très faible en histoire, mais conséquente en Langues vivantes. En Histoire, c’est à l’école primaire que les programmes sont les plus cohérents du point de vue des savoirs et en conformité avec les acquis scientifiques, avec les programmes de Lycée STG récemment mis en

en relation

  • Bref bref
    292 mots | 2 pages
  • bref
    810 mots | 4 pages
  • Bref
    683 mots | 3 pages
  • Bref
    1374 mots | 6 pages
  • bref
    527 mots | 3 pages
  • Bref...
    1973 mots | 8 pages
  • Bref
    253 mots | 2 pages
  • Bref
    1250 mots | 5 pages
  • Bref
    464 mots | 2 pages
  • bref
    743 mots | 3 pages