Brics

1960 mots 8 pages
En 2001, l’économiste Jim O’Neill de la banque Goldman Sachs forgeait l’acronyme BRIC pour désigner un ensemble formé de quatre pays : le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine. Ces quatre pays, très différents par leur histoire et par leur culture, devaient selon Jim O’Neill être associés au G7 – le club des économies industrialisées – en raison de leur importance économique, démographique et territoriale, dans le but de traiter de manière plus efficace les grandes questions de gouvernance mondiale. En contrepartie, O’Neill préconisait de réduire la représentation des pays européens à une seule voix au sein d’un nouveau directoire économique mondial, le G9. En 2003, reprenant l’acronyme forgé par Jim O’Neill, deux autres économistes de la banque Goldman Sachs ont réalisé une étude prospective dans laquelle ils prédisaient que le produit intérieur brut combiné des BRIC allait dépasser celui du G6 (États-Unis, Japon, Allemagne, Grande-Bretagne, France, Italie) à l’horizon 2050.
Quelques années après la publication de cette étude, le monde allait connaître la crise économique et financière la plus grave depuis la Grande Dépression des années 1930. Mais les BRIC ont été relativement peu affectés par cette crise et ont renoué avec leur dynamique de croissance, contrairement aux pays du G7 qui se débattent encore dans les affres du chômage, de l’endettement public et d’une croissance molle voire inexistante. La crise a accéléré la prise de conscience d’un « découplage » entre le dynamisme des uns et les faiblesses structurelles des autres. La prévision de O’Neill s’est avérée être en deçà de la réalité. Ce n’est pas en 2050 mais en 2030 que les BRIC devraient dépasser le G7. Au-delà de la « bataille des acronymes » ce qui est en jeu est bien plus important. Il s’agit ni plus ni moins que d’un rééquilibrage à grande échelle des foyers de croissance de l’économie mondiale, d’une revanche des « outsiders » sur les « insiders », et dans le cas de l’Inde et de la Chine, de

en relation

  • Brics
    3060 mots | 13 pages
  • Les brics
    4916 mots | 20 pages
  • les BRICS
    605 mots | 3 pages
  • Les brics
    1184 mots | 5 pages
  • les brics
    976 mots | 4 pages
  • Les brics
    1368 mots | 6 pages
  • BRICS
    3149 mots | 13 pages
  • Brics
    1261 mots | 6 pages
  • Brics
    631 mots | 3 pages
  • brics
    914 mots | 4 pages