Cahier d'un retour au pays natal

Pages: 5 (1032 mots) Publié le: 8 mars 2011
Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé CESAIRE

Le Cahier d’un retour au pays natal est une œuvre poétique d’Aimé CESAIRE, parue pour la première fois en 1939 dans la Revue Volonté. Le livre est une réédition de la version de 1983 avec le frontispice réalisé par Wifredo LAM pour l’édition Bordas de 1947. Cette édition contient aussi une variation de la page 27 à 34 d’André BRETON publiéeen 1942, En guise de manifeste littéraire, et la préface à l’édition de 1947, elle aussi écrite par André BRETON. L’œuvre est écrite dans une forme très libre, mêlant de longs passages en prose à des séquences découpées en versets plus rythmés, ce long poème comprend soixante-cinq pages dans son édition définitive (1983).

Dans son œuvre, Aimé CESAIRE utilise différents lexiques. Dès ledébut, il nous surprend par le vocabulaire qu’il utilise. En effet, dans la première page, l’auteur utilise des termes plus que familiers « Va-t-en, lui disais-je, gueule de flic, gueule de vache, va-t-en je déteste les larbins de l’ordre et les hannetons de l’espérance… ». Mais le livre est riche lexicalement : le vocabulaire familier côtoie un vocabulaire plus recherché, plus technique. Il utilise lenéologisme au profit de la poésie. Le mot « verrition » et l’adverbe « inattendument » en sont quelques exemples. Le poème contient aussi des termes appartenant au milieu de la navigation (agrès, coltis…) et de la médecine (eschare consomption, hypoglosse…). Vers la fin du poème, l’auteur utilise également des termes liés à la torture, à l’esclavagisme (chain-gang, brodequin, cep…). Etonnamment,excepté les termes qui renvoient à la flore ou la faune de la Martinique, on ne trouve pratiquement pas trace de mots d'origine créole.
Comme on l’a dit précédemment, le poème mêle de longs passages en prose à des séquences découpées en versets. Ces passages en prose sont le plus souvent composés de longues phrases nominales, au style asyndétique, c’est-à-dire des phrases dans lesquelles lesmots de liaisons sont supprimés. Cela permet à l’auteur d’exprimer ses émotions de manière directe grâce à l’aspect brutal de l’expression.
Il a aussi recourt au style direct en utilisant le « je » (Césaire), qui s’adresse à un destinataire (le lecteur, les Martiniquais noirs). Le texte a une certaine oralité comme l’atteste la présence d’insultes, d’apostrophes et de cris. La présenced’onomatopées ("voum rooh oh", "Eïa") et les nombreuses exclamations ("Des mots ? Ah oui, des mots !", "ASSEZ DE CE SCANDALE !") renforcent cet aspect du texte.
Le poème est rythmé par des répétitions, des constructions parallèles qui en sous-tendent la structure : « Au bout du petit matin », « Tiède petit matin ». Il se termine par une répétition de l’adjectif « debout » et par la repriseanaphorique du substantif « danse ».

Dans la première partie du Cahier, Césaire parle de la misère et du désespoir antillais. Le narrateur-personnage, Césaire, retourne aux Antilles, sa terre natale, et ne supporte pas de voir dans quel état est ce peuple. Celui-ci est aliéné par la politique d’assimilation que mène le pays colonisateur et il n’est que l’ombre de lui-même. La narrateur-personnage nereconnaît pas cette communauté antillaise et n’arrive pas à s’y identifier. Il faudrait que ce peuple se révolte contre le système colonial et manifeste ainsi son rejet de sa condition d’aliéné mais malheureusement, celui-ci semble se tourner vers la soumission. Cela est intolérable pour Césaire. Il s’en prend donc à ce peuple en utilisant des pathologies corporelles pour décrire la situation(« Ici la parade des risibles et scrofuleux bubons, les poutures de microbes très étranges »). Cette métaphore filée de la pathologie incurable s’intensifie tout le long jusqu’à aboutir à la fin de la communauté antillaise. En effet, l’adjectif « inerte » est répété à chaque fois que les traits repoussants de cette dernière sont évoqués. Le thème de la mort (culturelle) devient d’ailleurs le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cahier d'un retour au pays natal
  • Cahier d'un retour au pays natal
  • Cahier d'un retour au pays natal
  • Cahier d'un retour au pays natal
  • Cahier d'un retour au pays natal
  • Cahier d'un retour au pays natal
  • Cahier d'un retour au pays natal
  • Cahier d'un retour au pays natal

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !