carnet de bord

Pages: 14 (3411 mots) Publié le: 16 octobre 2014
Dossier Histoire des Arts, La première guerre mondiale mise en scène par les écrivains et les dessinateurs.

Texte 1 : extrait de Le feu, journal d'une escouade, Henri Barbusse

« Plus jamais ça », une dénonciation de la guerre.

La visée (=le but) de ce texte est bien entendu la dénonciation de la guerre. Pour cela, il utilise différents champs lexicaux :
celui de l'audition :« détonations épouvantables, monstrueusement retentissante, strident fracas, averses de tonnerre, effroyable rideau, la nuée qui tonne, « han » terribles »

Les champs lexicaux entrecroisés de l épouvante et de l'orage mettent en valeur le caractère exceptionnel de ce que vivent les soldats. Jamais une telle terreur n'a été ressentie par les hommes. L'horreur vient du ciel, telle une vengeance divine (les7 plaies d’Égypte, le déluge, la destruction de Sodome et Gomorrhe).
=> Les soldats, imprégnés pour la plupart de religion, se demandent si Dieu ne les a pas abandonné pour les livrer à une telle barbarie. D'autres se demandent quels péchés ils expient. Certains renient leur foi.

Le champ lexical de la vision est mobilisé par celui des couleurs (« cris de fer rouge, fumée, corps calcinés,sang et feu ») : les couleurs rouge et noire s’entremêlent, formant un rideau qui les séparent du monde des vivants. En associant les cris, les couleurs, la séparation morts/vivants la souffrance, Barbusse dresse un tableau infernal du front. L'enfer est sur terre, l'enfer, c'est la guerre.

L'auteur insiste également sur les transformations subies par les 4 éléments. Normalement source de vie,ils sont liés ici intimement à la mort.
La terre : « boue, plantés au sol, terre pulvérisée, fils de fer déterrés, s'ouvrent des cratères, la terre est ouverte, un brasier creuse la terre, des explosifs sortent de terre » : la terre est labourée mais la récolte est stérile, la guerre enfante la mort et le fer.
L'air : « rafales, le souffle brûlant, cyclones, l'air, la nuée qui tonne, fumée »l'air est toxique, dangereux et vous emporte dans une rafale brûlante (gaz, souffle des explosions). Chaque geste, même le plus naturel, comme respirer, devient une source de dangers potentiels.
L'eau : « pluie écrasante, fer humide de pluie, averse de tonnerre, fer rouge dans l'eau, tourbillon » l'eau elle aussi est dangereuse : elle se transforme en boue, vous emprisonne et vous noie. Elle vousglace et vous fait pourrir.
Le feu : « flammes, brasier, feu, rouge, brûlé, fumée, grésiller ». le feu qui normalement est synonyme de vie, de chaleur et de foyer se transforme en horreur. Les flammes extirpent la vie du corps, transformant les hommes en momies difformes et méconnaissables.

Bilan : la guerre, vue des soldats de première ligne est loin d'offrir une vision romantique de laguerre, très éloignée des images d'Epinal véhiculées par la propagande.
Ce texte nous donne une des caractéristiques de l'autobiographie, à savoir que le récit mené à la première personne donne une impression d'authenticité, le témoignage semble indiscutable. Ici, l'auteur se place dans le rôle de porte-parole de ses camarades de combat.


Texte 2 : extrait d'E.M. Remarque, A l'Ouest rien de nouveauCet extrait se passe en 1918 et met en présence deux catégories d'hommes : les vétérans et les recrues. L'auteur fait partie des vétérans, puisqu'il a survécu 2 ans dans les tranchées en dépit de son jeune âge, 20 ans.
Pour les désigner, EMR les surnomme : « recrues, mouches, moutons, lièvres, pâles figures de navets, ces jeunes, ces enfants, ces pauvres et braves chiens ».
L'auteuranimalise les nouveaux venus :
mouches = car nombreux, insignifiants et faciles à tuer. (« insignifiantes car elles donnent plus de travail qu'elles ne sont utiles à la guerre ». En effet, les recrues ont entre 14 et 16 ans, car les réserves humaines sont épuisées en 1918)
moutons = car ils ont l'instinct grégaire : ils restent en groupe compact (« se serrent au lieu de se disperser ») et se...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Carnet de bord
  • Carnet de bord
  • Carnet de bord
  • Carnet de bord
  • Carnet de bord
  • Mon Carnet De Bord
  • Carnet de bord
  • Carnet de bord

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !