Cause de la défaite française 1940

6687 mots 27 pages
Introduction

Un nouvel équilibre international semble se dessiner à la suite de la Première Guerre mondiale. La Grande guerre, excessivement dévastatrice, encouragea les belligérants, influencés par les nouvelles idées wilsoniennes, à créer un ordre mondial paisible fondé sur la coopération entre les pays, dans le but d’éviter de nouveaux conflits d’émerger entre les puissances. Les négociations de Versailles de 1919 mettront ainsi sur pied la Société des Nations. Cette dernière sera établie à Genève, ville emblématique de la paix, et aura entre autres pour objectif de favoriser le dialogue entre les puissances afin de permettre une cohabitation pacifique. Cependant, la conférence est à peine terminée que déjà apparaissent des signes d’insatisfactions chez les pays vaincus mais également entre les pays vainqueurs. L’objectif ultime d’empêcher une guerre d’éclater à nouveau sur le continent européen aura été un échec, puisqu’en 1939, face aux politiques expansionnistes d’Hitler, la France entrera à nouveau dans un violent conflit avec l’Allemagne. Au printemps 1940, la France est victime du Blitzkrieg allemand et capitule trois semaines après le début de l’invasion Nazi. Malgré les profondes inquiétudes des hauts commandants allemands, leur offensive contre la France aura été sans faille[1]. La France aura en effet été grandement surprise par une attaque de cette ampleur. Sans doute l’excès de confiance exacerbé par Daladier n’aura pas permis aux Français de mesurer rationnellement la menace allemande[2]. La question de la défaite française est complexe et mérite une attention particulière. En ne considérant que les aspects internationaux de la politique française de l’époque, la présente étude tentera de retracer les causes de la défaite de la France au printemps 1940. De nombreuses causes sont à l’origine de cette cuisante défaite. Dans une courte dissertation comme celle-ci, il serait impossible d’étudier de façon pertinente toutes les causes de la défaite

en relation

  • Fiche de lecture l'étrange défaite de marc bloch
    3908 mots | 16 pages
  • Jean moulin
    1162 mots | 5 pages
  • L'appel du général de gaulle
    4296 mots | 18 pages
  • Le régime de vichy
    3545 mots | 15 pages
  • Lille
    1625 mots | 7 pages
  • Les français et le régime de vichy
    2333 mots | 10 pages
  • L'appel du 18 juin 1940
    2609 mots | 11 pages
  • Barca
    2361 mots | 10 pages
  • L'étrange défaite de marc bloch
    1800 mots | 8 pages
  • Résistance francaise
    1127 mots | 5 pages