Causes et mécanismes des troubles autistiques

Pages: 13 (3109 mots) Publié le: 20 septembre 2010
Quelles sont les différentes approches qui ont permis de définir les causes et les mécanismes des troubles autistiques ?

L’autisme, tout d’abord établi par Bleuler puis par Kanner en tant que pathologie infantile à laquelle nous nous sommes intéressés, nous a donné des explications de ses symptômes (repliement sur soi, altérations des relations…). Depuis, les recherches en neurosciencescognitives et en psychanalyse ont permis de compléter les travaux de ce dernier. On remarque un léger décalage entre ces deux courants mais surtout une complémentarité. En effet, l’hypothèse neurologique est bien vérifiée ; cependant, ce diagnostic seul n’est pas suffisant : il est complété par l’analyse psychanalytique.

-1-

Dérivé du grec « autos » (soi-même), l’autisme est définit comme untrouble dévelopemental caractérisé par un monde coupé de la réalité, ainsi qu’un repliement sur soi dus à des perceptions incompréhensibles ce qui engendre une relation avec autrui restreinte, voire inexistante. Ainsi, notre intérêt pour cette pathologie infantile est d’en comprendre les difficultés pour penser a une éventuelle intégration sociale, notamment scolaire. Voyons alors comment l’autisme atout d’abord été reconnu et quels symptômes nous pouvons lui attribuer, pour développer ensuite, la vision des approches neurosciences cognitives puis psychanalytique sur cette pathologie.

Historiques et symptômes de l’autisme Avant le début du 19ème siècle, les maladies mentales de l’enfant n’étaient pas reconnues comme psychoses infantiles mais plutôt regroupées sous les termes d’idiotie etd’imbécillité. Ce n’est qu’au début du 19ème siècle qu’un jeune médecin militaire, Jean Marc Gaspard Itard fit la connaissance d’un enfant de dix ans qui lui permettra d’être perçu par beaucoup d’auteurs comme le précurseur de la psychiatrie de l’enfant. En effet, Itard (1800) fut chargé de s’occuper d’un enfant, ayant été recueilli. Cet enfant était dit sauvage, car il n’avait aucun langage etmarchait à quatre pattes. Itard tenta de refaire l’éducation de cet enfant pendant onze ans. Malgré sa volonté, il ne réussi pas a sortir cet enfant de son état sauvage. Vécu comme un échec par le médecin, cela a permis, grâce à une description riche du comportement de l’enfant, de comparer aujourd’hui ce dernier au premier cas d’autisme. Mais c’est près d’un siècle plus tard, en 1911, que le termed’autisme fut évoqué pour la première fois par un psychiatre suisse , Bleuler (1911) , qui choisi « autisme » pour mettre l’accent sur un monde exclusif et irréel. Par la suite, Kanner (1943), psychiatre américain, introduit le terme d’autisme infantile dans les recherches des affections psychiatriques de la petite enfance. Il reconnaît cette pathologie comme un syndrome spécifique et y montrera desparticularités précises comme le constat d’un repliement sur soi. Pour lui, l’autisme infantile précoce caractérise le terme identifiant les troubles autistiques de l’affection et notamment du contact. Cela constituerai donc, selon Kanner « une incapacité innée de constituer biologiquement une relation affective normale avec autrui », et ce depuis la naissance. Plus tard de nouvelles recherchesviennent compléter et approfondir celles de Kanner. Celles ci s’orientent selon deux courants : les neurosciences cognitives, qui définissent l’autisme comme un trouble du développement dont l’origine serait d’ordre biologique et le courant psychanalytique, selon lequel l’autisme serait provoqué par un environnement affectif déséquilibré. On a pu définir ainsi un certain nombre de symptômes. L’autismemets donc en évidence un retard développemental général : 75% des enfants autistes sont sujets à un retard mental. Ainsi, on note des troubles moteur et psychologique. En effet, pour un enfant autiste, l’acquisition de la marche et de la station debout peut être tardive ou au contraire très précoce, ce qui témoigne de troubles au niveau de la psychomotricité. En ce qui concerne le tonus, on...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Causes et mécanismes de transmission de la crise
  • Troubles
  • Mécanisme
  • Mécanisme
  • Mecanisme
  • causes
  • les causes
  • Fiche de lecture sur le spectre autistique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !