CHAPITRE 6

Pages: 21 (8121 mots) Publié le: 14 avril 2015

CHAPITRE 6 : Organisation apprenante et capacités de faire

Plan :
Introduction : L’organisation comme ensemble de capacités de faire
1/ Le paradigme de l’organisation apprenante
2/ La théorie des capacités : un glossaire
3/ La capacité d’apprendre



Introduction : L’organisation comme ensemble de capacités de faire
Un point de ralliement des vues contemporaines des économistes et desgestionnaires est le fait de considérer l’organisation comme un ensemble de capacités de faire (« capabilities »). On définit l’organisation à partir de sa frontière technologique, en privilégiant les aspects immatériels. Cette frontière sépare ce dont l’organisation possède les capacités de faire, et ce dont elle ne les possède pas. On pourra distinguer les savoirs, qui peuvent être tacites et noncodifiables, ou explicites et codifiables, des compétences, qui ont la propriété de s’accumuler et de contribuer à la réputation de l’organisation. Pour saisir une opportunité, l’important est d’avoir la capacité de faire, qui se distingue de savoirs que l’on peut acquérir par de la formation, et d’une réputation qui se construit dans le temps. L’organisation est lieu de stockage de ces savoirs,capacités, compétences et aussi un lieu d’apprentissage, en quelque le revenu induit par ces stocks.
Les préoccupations des gestionnaires pour le développement de la théorie de l’organisation apprenante (la terminologie a été introduite par Chris Argyris) ont été tout à fait différentes de celles qui ont présidé à la mise en place de la théorie des capacités par les économistes. La théorie descapacités a été introduite par Amartya Sen, prix Nobel d’économie en 1998, à partir de préoccupations théoriques (une réflexion sur l’incompatibilité de l’expression en termes de droits et le critère de Pareto) et pratiques (ses travaux sur les famines ont introduit d’abord l’idée de « droits d’accès » (« entitlements »), première théorie qu’il a révisé pour donner la théorie des capacités).

Lathéorie de Williamson, le néo-institutionnalisme de la firme, est très critiquée par les gestionnaires. Cette critique prend appui sur la théorie de l’entrepreneur de Knight, point d’appui qui est aussi revendiquée dans la théorie de la capacité de Sen. Depuis Knight, il est fait une distinction entre l’incertitude probabilisable, et une incertitude radicale que doit souvent affronterl’entrepreneur.
Voici un résumé des critiques faites par les gestionnaires de la théorie de la firme à partir des droits de propriété et des coûts de transaction (Cf JOFFRE, 2001):
cette théorie de la firme (appelons-là DPCT : droits de propriété-coûts de transactions –voir chapitre 1 de ce polycopié) n’est pas bonne en pratique, elle n’apporte pas de véritable aide pour la gestion de la firme,
elle n’a pas depensée stratégique – et Williamson n’a su répondre à cette critique qu’une formule lapidaire à la Picsou «  la seule stratégie, c’est économiser » (in JOFFRE, 2001),
La théorie de la firme DPCT est purement statique, n’a pas entamé de réflexion dynamique
La théorie de la firme DPCT ne traite pas de l’innovation, et ne tient compte que d’une incertitude non radicale. Elle se situe en dehors de lathéorie de l’entrepreneur de Knight.
La théorie de la firme DPCT est basée sur des contraintes d’environnement économique données. Il n’y a pas d’interaction entre la firme et son environnement social et économique.
La firme s’organise selon des principes d’action, des projets et des processus, et non selon des droits de propriété, comme dans la théorie DPCT. L’organisation ne doit pas être unejuxtaposition de baronnies entretenant des relations défensives (Tarondeau, 1998).

Les gestionnaires proposent donc une théorie de l’organisation apprenante, en opposition avec cette approche DPCT (§1). Elle pourrait avoir une meilleure assise théorique en s’appuyant sur la théorie de la capacité (§2 et 3).


1/ Le paradigme de l’organisation apprenante

L’organisation apprenante considère...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Chapitre 6
  • Chapitre 6
  • Chapitre 6
  • Chapitre 6
  • chapitre 6
  • CHAPITRE 6
  • Chapitre 6
  • Chapitre 6

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !