Charles baudelaire

Pages: 11 (2651 mots) Publié le: 3 mars 2011
Charles Baudelaire (1821-1867)
Pour Baudelaire, les grands artistes sont d’abord de grands transfigurateurs.
Mais cette transfiguration n’est pas embellissement ou idéalisation. L’artiste de génie sait extraire de la nature, comme l’alchimiste, ce qu’elle contient de puissance et d'harmonie cachées. Voilà pourquoi l’essence du génie réside dans ce que Baudelaire nomme « surnaturalisme ». Lafaculté qui permet à l’artiste de percevoir et de rendre cette surnature, c’est selon Baudelaire l’imagination « reine des facultés ». L’imagination ainsi entendue n’est pas la fantaisie, mais « une faculté quasi divine, qui perçoit tout d’abord, en dehors des méthodes philosophiques, les rapports intimes et secrets des choses, les correspondances et les analogies ».
Si la création de l’œuvreest du côté de « l’imagination », sa réception n’exige pas moins que se déploient une faculté intuitive et une capacité à rêver : c’est pourquoi, selon une admirable formule, les grandes œuvres ouvrent « de profondes avenues à l’imagination la plus voyageuse ». C’est là un grand enseignement de Baudelaire, qu’approfondira Marcel Proust.
On conçoit dès lors l’opposition de Baudelaire au réalisme :non que les sujets lui paraissent vils en eux-mêmes (Baudelaire dénie d’ailleurs toute importance de « sujet »), mais le réalisme lui paraît s’égarer en croyant à une vérité objective qu’il s’agirait de rendre fidèlement.
Baudelaire reste fidèle à la conception de l’art imposée par le romantisme : l’artiste doit dévoiler la signification secrète des choses, déchiffrer leurs analogies, pénétrerl’intimité de tout. Il se fait jour une « aspiration vers l’infini » d’ordre métaphysique, vers un Dieu caché ou absent, et chez Baudelaire lui-même, vers l’absolu de la Beauté. A cet égard, Delacroix, Wagner, E. A. Poe accomplissent le Romantisme : leurs œuvres, profondes et mélancoliques, répondent à l’aspiration humaine vers une beauté supérieure et entrouvrent la porte d’un paradis spirituelet esthétique.
Mais le grand artiste, s’il regarde et nous fait regarder vers l’infini, ne doit pas oublier que la réalité la plus prosaïque est la matière même qu’il doit transfigurer. Il saura extraire la dimension poétique et la part de beauté intemporelle de sujets contemporains : par là il en exprimera la « modernité ». Notion capitale dans l’esthétique de Baudelaire, qui lui permet dedépasser à la fois le réalisme et « l’Art pour l’Art » : le réalisme, en effet, du moins dans ses principes, néglige le travail du style au nom de la fidélité au réel contemporain ; « l’Art pour l’Art » tend au contraire à fuir le sujet moderne, à s’enfermer dans les canons intemporels du Beau et les pièges du formalisme. Baudelaire exige que l’artiste tienne les deux bouts de la chaîne : c’est labeauté et la poésie, inattendues, « bizarres » (c’est un terme baudelairien) de ce réel-ci – vulgaire et misérable, ou bourgeois et mondain – que l’artiste saura exprimer.
Les Fleurs du mal 1857, 1861 pour deuxième édition remaniée
Baudelaire a hérité, du Romantisme finissant, volontiers cynique ou macabre, le goût de choquer les bien-pensants. « Fleurs du mal » : voilà bien deux mots que toutela tradition culturelle et poétique situe aux antipodes l’un de l’autre. « Fleur » en poésie connote (jusqu’à Baudelaire) l’éclat innocent et pur, et évoque souvent la femme jeune et aimée. Et voici que Baudelaire semble affirmer qu’il existe une beauté propre au mal. Misère et beauté, déchéance et pureté se mêlent et fusionnent.
Portons aussi attention à la préposition « du » : elle n’indiquepas uniquement l’appartenance, mais aussi l’origine. Les fleurs (les poésies) sont extraites du mal ; cette lecture du titre met l’accent sur l’opération poétique elle-même qui transforme le mal et la laideur en beauté. La poésie est conçue alors comme une « alchimie » de la misérable réalité : conception résumée par Baudelaire dans un vers saisissant (invocation à Paris, capitale du « mal ») :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Charles baudelaire
  • charles baudelaire
  • Charles Baudelaire
  • Charles baudelaire
  • Charles baudelaire
  • Charles baudelaires
  • Charles baudelaire
  • Charles baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !