Choisir entre républicains et pédagogues ?

Pages: 5 (1240 mots) Publié le: 13 avril 2011
Le document que j’ai à analyser est un article extrait de Sciences Humaines parut en janvier 2007 et qui s’intitule « Ecole, l’instruction contre l’éducation ». L’auteur de cet article, Martine Fournier est connu en tant que rédactrice pour ce magazine et aussi en tant que directrice de la collection « les dossiers de l’éducation ». On peut dire qu’elle fait partie du courant des pédagogues. Sonarticle met en lumière l’actualité d’un débat récurrent qui oppose deux courants principaux : le courant républicain et le courant des pédagogues ou encore appelé Ecole nouvelle. L’enjeu de ce débat est la vision particulière de ce que doit être l’école et plus précisément dans cet article, les justifications données à la crise actuelle de l’école. Face à ce débat entre républicains etpédagogues, face à l’opposition frontale entre l’instruction et l’éducation, faut-il forcément choisir un camps et renier l’autre ? Pour essayer de répondre à cette question, dans une premier temps, je présenterais la position des différents acteurs puis dans un second temps, j’ouvrirais sur la pratique de l’enseignement qui permet par son observation d’apporter une réponse au choix qui nous est demandé.Le métier de professeur des écoles se fonde aussi sur des idées philosophiques, des conceptions à propos de l’acte éducatif. A ce sujet, deux grand courants opposent depuis longtemps leurs conceptions différentes de l’école de la République.
D’un côté, les républicains, partisans de la tradition et, on peut dire, d’un certain retour en arrière. Ainsi, le développement d’expressions comme« c’était mieux avant » illustre bien la popularité actuelle de ce courant tant dans les médias que dans l’opinion publique. Pour les républicains, l’école a essentiellement une mission universaliste de transmission des savoirs et la culture classique, les valeurs républicaines, en sont des composantes essentielles. Comme nous le montre les interventions de personnages connus comme Finkielkraut ouFerry, les notions de travail et de mérite tiennent aussi une place importante. Selon les républicains, la crise actuelle de l’école se justifie par l’éloignement de celle-ci de sa mission première. En effet, pour les républicains, l’enseignement doit être en partie en rupture avec la société dans laquelle vit l’élève pour lui permettre de se concentrer sur l’essentiel, les connaissances, lesapprentissages fondamentaux. Les républicains reprochent d’ailleurs aux défenseurs de l’école nouvelle d’avoir contribuer à la baisse du niveau des élèves et à l’effondrement de l’autorité des enseignants.
Face aux républicains, on a les pédagogues, qui tentent depuis le XIXème siècle, d’adapter l’école aux mutations de la société en s’inscrivant dans des débats sociaux et dans des débatsscientifiques. Alors, dans des débats sociaux puisqu’ils mettent l’accent sur le progrès social : l’accession à l’éducation des enfants de milieu populaire et des filles, l’augmentation du niveau global de la population; mais aussi ils mettent l’accent sur l’égalité des chances, sur la différentiation pédagogique. Et donc, ils s’inscrivent aussi dans des débats scientifiques puisqu’ils s’appuient sur dessciences récentes telles que la psychologie de l’enfant ou les sciences de l’éducation. Et Martine Fournier par exemple, accorde de l’importance à ses sciences nouvelles, comme la psychologie cognitive qui selon elle peut aider l’enseignant dans sa tâche. Pour les pédagogues, l’objectif est en effet, de faire réussir le plus grand nombre d’élèves. Pour eux, la crise est justifiée par lesdifficultés que connaissent les sociétés contemporaines et par les résistances à la réforme du système éducatif. Système éducatif qui aurait besoin selon eux d’une modernisation des méthodes d’enseignement, car l’enfant devrait être plus acteur dans son apprentissage.

Ces idées de l’éducation nouvelle sont à l’origine de nombreuses réformes du système éducatif et ont laissé à la disposition des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Faut-il choisir entre la parole et l'action
  • Entre croire/savoir que faut-il choisir ?
  • Entre croire et savoir faut-il choisir ?
  • Entre croire et savoir faut-il choisir
  • Etre républicain en france entre 1848 et 1899
  • La ve république; la syntèse entre le bonapartisme et l'esprit républicain
  • La culture républicaine et son implantation entre les années 1870 et 1890
  • 6. Faut-il nécessairement choisir entre croissance économique et protection de l'environnement?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !