circulaire 15 janvier

2526 mots 11 pages
Circulaire no 90-039 du 15 février 1990
(Education nationale, Jeunesse et Sports)

Le projet d'école.
NOR : MENW9050098C
La loi d'orientation du 10 juillet 1989 fait obligation à chaque école d'élaborer un projet qui définisse « les modalités particulières de mise en oeuvre des objectifs et des programmes nationaux ».
La présente circulaire a pour objet d'aider à construire ce projet, en précisant certaines modalités et en définissant des procédures.
I. INTÉRÊT ET RÔLE DU PROJET D'ÉCOLE
1. Tout en réaffirmant :
Le cadre national dans lequel s'inscrit le système éducatif actuel ;
Le caractère d'obligation que doivent revêtir pour les maîtres, les orientations, les instructions et les programmes.
Le projet d'école concrétise la volonté de placer l'enfant au centre du système éducatif, en prenant en compte la diversité des situations dans lesquelles il évolue.
2. Le projet d'école reconnaît l'espace d'autonomie indispensable aux acteurs du système éducatif pour adapter leurs actions aux réalités du terrain. Il doit contribuer à développer le sens de la responsabilité, l'implication effective de chacun des membres de l'équipe pédagogique et de l'équipe éducative.
3. Le projet d'école, instrument de cohérence tant à l'intérieur de l'école et du réseau éducatif local que dans les relations avec les différents partenaires impliqués, est mobilisateur des énergies et des compétences. Il a un rôle moteur dans l'école et autour de l'école. Il coordonne et intègre l'ensemble des actions qui relevaient des dispositifs PAE, du Fonds d'aide à l'innovation, de l'aide aux enfants en difficultés passagères...
4. Le projet d'école doit permettre de faire exprimer les besoins en formationcontinue par les équipes pédagogiques. Validés par les IDEN ils seront pris en compte dans les plans académiques et départementaux de formation continue.
II. DÉMARCHES ET ÉLÉMENTS DU PROJET D'ÉCOLE
1. LE PROJET D'ÉCOLE REPOSE SUR UNE ANALYSE DES BESOINS
L'analyse des besoins

en relation

  • La grh dans les banques marocains
    4096 mots | 17 pages
  • droit admiistratif et droit des obligations
    17269 mots | 70 pages
  • Cours de droit administratif
    16984 mots | 68 pages
  • Système bancaire Marocaine
    5062 mots | 21 pages
  • Droit bancaire
    1577 mots | 7 pages
  • Structure martinet
    977 mots | 4 pages
  • Memento fiscal
    109327 mots | 438 pages
  • vivre
    2284 mots | 10 pages
  • Loi de finance
    4130 mots | 17 pages
  • Cas pratique
    2057 mots | 9 pages