Ciseau et maillet

1064 mots 5 pages
Le maillet et le ciseau

En maçonnerie opérative, le maillet et le ciseau ont pour fonction de dégrossir des blocs de pierres brutes, en vue de leur intégration à l’ensemble de l’édifice. (En F.·.M.·.) , le profane est assimilé à une pierre brute, produit grossier de la nature impropre à la construction, en cet état. En tant que F.·.M.·. , nous sommes tous des pierres plus ou moins brutes sur lesquelles nous avons choisi librement de travailler. Ce dégrossissement s’opère au moyen du maillet et du ciseau. Ces deux outils participent à la réalisation du premier travail demandé à l’apprenti, lors de son initiation : les trois coups sur la pierre brute. En fait, c’est sur lui-même que l’apprenti est invité à travailler(. En tant qu’apprentis), le port du tablier avec la bavette relevée, qui nous protège des éclats provoqués par la taille, nous rappelle que nous nous sommes engagés à dégrossir notre pierre (brute). La pierre brute symbolise l’imperfection inhérente à notre nature humaine. L’homme profane, mais aussi le F.·.M.·. , se laisse facilement enchaîner par ses préjugés, ses conditionnements, ses pulsions, et ses émotions. Nous sommes multiples et contradictoires et aspirons à davantage d’unité. Fondé sur la foi en la perfectibilité de l’homme, le parcours initiatique nous propose un travail régulier sur nous même pour tenter d’échapper à cette emprise. L’initiation nous invite à un dépouillement personnel en vue d’une ouverture de l’esprit et du cœur. L’engagement de l’apprenti au silence favorise une écoute de ses propres travers, du rituel, des symboles et des autres FF.·. En fait, l’écoute attentive de soi et l’écoute de l’autre sont étroitement liées. Le dégrossissement de la pierre brute renvoie à ce travail de libération et d’unification, qui consiste à retirer un surplus, facteur d’aveuglement et de dysharmonie. Cette tâche nécessite l’emploi du maillet et du ciseau, dont nous allons évoquer le symbolisme. Dans l’exécution de ce travail, le

en relation

  • La pierre brute
    1915 mots | 8 pages
  • La pierre brute
    426 mots | 2 pages
  • Le fil a plomb
    1312 mots | 6 pages
  • LA PIERRE CUBIQUE A POINTE 1
    725 mots | 3 pages
  • Pierre brute
    9898 mots | 40 pages
  • Pierre brute
    2501 mots | 11 pages
  • Le ciseau
    763 mots | 4 pages
  • Planche f-m... "la pierre brute"
    813 mots | 4 pages
  • La taille de ma pierre
    1666 mots | 7 pages
  • La pierre brute
    699 mots | 3 pages