Clinik

Pages: 5 (1224 mots) Publié le: 12 novembre 2011
LA MALADIE DE HODGKIN

Dr Elise Champeaux-Orange Service Onco-Radiothérapie CHR d’Orléans 02 avril 2010

DÉFINITION
 

Maladie du tissu lymphoïde (=ganglions lymphatiques +++) Lymphome caractérisé par :


une disparition de l’architecture ganglionnaire normale du ganglion lymphatique



la présence de cellules de Reed-Sternberg (énormes cellules à noyau polylobé et grandcytoplasme, issues d’une cellule lymphoïde de la lignée B) + cellules inflammatoires

SYSTÈME LYMPHATIQUE

HISTORIQUE

EPIDÉMIOLOGIE (1)
 

20% de l’ensemble des lymphomes incidence : 15 à 30 nouveaux cas par an pour 1 million d ’habitants En France : 0,5% des cancers Sexe : H/F = 1/3 Age : deux pics de survenue


  

Précoce : 15-30 ans dans les pays développés 5-15 ans dans lespays en voie de développement



Tardif : 50-60 ans

EPIDÉMIOLOGIE (2)


Causes
  

inconnue +++ quelques cas familiaux (facteur génétique?) infection par le virus EBV (20 à 50% des cas :
intégration du génome de l’ EBV dans la cellule de Reed-Sternberg. Ce phénomène d’intégration du génome viral est un événement précoce de l’oncogénèse)

L ’EXTENSION (1)


Par contiguïtélymphatique +++
  

de proche en proche par voie lymphatique selon le sens physiologique d’un ganglion à l’autre départ
  

médiastinal dans 65% des cas cervical haut dans 25% des cas inguinal, pelvien ou axillaire plus rares (5%)



atteinte viscérale par contiguïté ganglionnaire

L ’EXTENSION (2)


Par voie hématogène
 

atteinte viscérale atteinte splénique(histologique dans 15-30 % des cas) responsable d’une atteinte hépatique



atteinte médullaire

CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE (1)


Tableau ganglionnaire


adénopathie superficielle (80%)
   

cervicale (60-70% des cas) et axillaire (5%) mobile, ferme, indolore, non inflammatoire parfois douloureuse à l’ingestion d’alcool parfois polyadénopathie fébrile



radiographiepulmonaire (10%)
 

adénopathies médiastinales troubles compressifs, signes thoraciques et trachéo-bronchiques en apparence banaux (toux, dyspnée), douleurs thoraciques, syndrome cave supérieur



adénopathies sous-diaphragmatiques


douleurs abdominales ou lombaires

CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE (1)

TDM thoracique : poyadénopathies médiastinales RP : élargissement médiastinal CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE (2)



Signes généraux (10-20%)
    

fièvre non infectieuse prolongée sueurs nocturnes amaigrissement altération de l ’état général (AEG) prurit généralisé

DIAGNOSTIC POSITIF (1)


La ponction ganglionnaire : cellules de ReedSternberg



La biopsie ganglionnaire : OBLIGATOIRE
  

destruction de l’architecture ganglionnaire présence de 1 à 3 %de cellules de Reed-Sternberg au sein d’ un granulome inflammatoire plus ou moins important

DIAGNOSTIC POSITIF (2) TYPE HISTOLOGIQUE


Classification OMS

1) lymphomes nodulaires à prédominance lymphocytaire = paragranulome de Poppema 2) lymphomes hodgkiniens classiques : 4 types

histologiques  type 1 : riche en lymphocytes (PL) 10%  type 2 : scléro-nodulaire (SN) = forme commune65%  type 3 : à cellularité mixte (CM) 20%  type 4 : à déplétion lymphocytaire (DL) 5%

BILAN INITIAL (1)
 

Interrogatoire : signes généraux Examen clinique complet (aires ganglionnaires superficielles, aires lymphoïdes ORL, rate, foie, …) : schéma daté



Imagerie diagnostique


RP face (IMT = index médiastino-thoracique = rapport entre la plus grande largeur du médiastin auniveau de la tumeur et la largeur du thorax au niveau de l'espace intervertébral D5/D6. Normalement < O,33) TDM TAP TEP-TDM indispensable pour le staging initial, l’évaluation et les masses résiduelles en fin de traitement

 



Biopsie ostéomédullaire

BILAN INITIAL (2)


Biologie (NFS, VS, LDH, ß2 microglobuline, CRP, bilan biologique hépatique, électrophorèse des protéines,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • ENGLISH CLINIK

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !