Commence 12 juillet 2004

Pages: 4 (784 mots) Publié le: 27 mars 2011
Dans cet arrêt du 12 juillet 2004, rendu par la chambre commerciale de la cour de cassation, la haute juridiction vient confirmer la validité des clauses limitatives de prescription.
La sociétéSTAG a été chargé par la société ALSTHOM de l’acheminement d un transformateur puis de son installation et qu’au cours de cette opération, le transformateur a basculé et a été endommagé.
Une expertisea attesté que la cause de la chute était due à des fautes lourdes de
STAG lors de l’installation.
La Société ALSTHOM assignait les Sociétés STAG et SSVH en réparation de
Son préjudice.
Endéfense, la Société STAG a invoqué la prescription de l’action en réparation fondée sur la
Une disposition contractuelle diminuant le délai de prescription à la prescription
Annale dans le contrat detransport.
La Cour d’Appel dit dans sa décision que l’opération d installation au cours de laquelle le dommage s’était réalisé était distincte de l’opération de transport, et donc qu’on ne pouvait pasfaire référence à ce contrat et que la clause limitative de prescription ne pouvait jouer dès lors « que le calage insuffisant d’un appareil
Volumineux susceptible de basculer pendant sa mise en placeétait en soi, pour un professionnel (tel que STAG), une faute lourde ».
Donc la cour d appel a déclaré les sociétés STAG et SSVH responsable chacune pour moitié du sinistre et les a condamnéessolidairement à indemniser la société Generali du préjudice et a condamné la société SSVH à garantir pour moitié la société STAG de ces condamnations.
Un pourvoi en cassation est formé.

La questionici était de savoir si les clauses limitatives de prescription sont valides même en cas de faute lourde.

La cour de cassation a décidé qu’au vu des articles 1134 et 2220 du code civil que ladisposition contractuelle abrégeant le délai de prescription reçoit application même en cas de faute lourde.
Elle casse et annule l’arrêt de la cour d’appel

Nous allons voir la validité de la clause...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Arret 12 mai 2004
  • Arrêt du 12 juillet 1991
  • Commentaire 12 juillet 1989
  • Arrêt 12 juillet 1994
  • Arret du 12 juillet 1989
  • Émeutes des 12 et 13 juillet 1789
  • Commentaire arrêt 12 juillet 1989
  • Assemblée plenière du 12 juillet 1991

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !