Comment peut on définir le plaisir de la lecture

780 mots 4 pages
Comment peut-on définir le plaisir que procure la lecture ?
->En quoi la lecture produit-elle du plaisir ?Et quel plaisir procure-t-elle ?

La lecture constitue notre histoire et notre passé, en effet c’est grâce a certains écris datant d’époques antérieur à la notre, que nous avons pu retracer notre histoire. Au fils du temps les textes évoluant et le nombre d’illettrés diminuant, La lecture fut accessible à tous. C’est ainsi qu’elle est rapidement devenue une source de plaisir. C’est aujourd’hui ce même plaisir qui incite à la lecture via le concret, l’imaginaire et l’instruction. La littérature représente un plaisir, grâce aux moyens d’évasions qu’elle constitue.
En effet, se plonger dans une lecture permet au lecteur d’oublier la réalitée, ses peines et soucis. Cette évasion se caractérise souvent par une substitution au héros, ou par une aventure secrètement rêvée par le lecteur. Tout comme le décrit Stendhal en 1830 dans son roman, « le rouge et le noir » Il nous y présente un personnage, Julien Sorel un jeune homme timide et mal aimé, qui se réfugie dans la lecture. Toujours sur le thème de l’évasion, le lecteur peut partir à la découverte d’autres époques, par exemple la renaissance ou le moyen-âge, périodes souvent associées aux princes et princesses qui font rêver les jeunes filles. Mais aussi à d’autres pays, pour des personnes rêvant de découvrir le monde et de traverser les frontières, tout comme à d’autres dimensions pour les amateurs de textes se référant à l’imaginaire. La lecture peut aussi donner une conception différente du monde, tout comme dans « Madame Bovary » de Flaubert écrit en 1857. Il s’agit d’une jeune femme, Emma Rouault, élevée dans un couvent, elle lit énormément de textes romantiques. Ce qui lui donne une image idéalisée de l’amour, elle ne sera donc jamais satisfaite. Et toujours en quête de ce qu’aucun homme ne pourra jamais lui apporté. La réflexion est aussi une partie intéressante de

en relation

  • Procès de nuremberg
    653 mots | 3 pages
  • Qu'entend on par lecture
    5673 mots | 23 pages
  • Usage du livre
    1672 mots | 7 pages
  • Montaigne " de l'institution des enfants" ( le goût des livres)
    2510 mots | 11 pages
  • Peut on dire de la religion qu'elle libère les hommes?
    1902 mots | 8 pages
  • Dissertation manon lescaut - plaire et instruire
    2077 mots | 9 pages
  • Kant
    18995 mots | 76 pages
  • Ecriture d'invention
    1232 mots | 5 pages
  • Comme un roman
    5899 mots | 24 pages
  • Le lecteur, un co auteur?
    2245 mots | 9 pages