Commentaire composé sur les scènes finales de médée corneille

Pages: 5 (1248 mots) Publié le: 17 mars 2013
Commentaire composé
En 1635, Corneille rédige un semblant de tragédie intitulé Médée. La tragédie suscite la crainte et la pitié. C’est dans cet esprit qu’à la fin de cette pièce théâtrale Corneille décrit l’incarnation de la figure du châtiment par Médée. On observe le renversement de la position des personnages, permettant à Médée d’être en haut du balcon et de triompher tandis que Jason,terrassé, se trouve en bas. C’est enfin dans cette translation de personnage tragique que Corneille permet la mort de Jason.

A travers le texte, le triomphe de Médée prend de plus en plus de place en exposant sa puissance et sa monstruosité.
La représentation de Médée est dite monstrueuse. Celle-ci est particulièrement présente dans le texte pour mettre en avant son inhumanité. Tout d’abord, ona l’évocation de son char à la didascalie « Médée, en l’air dans un char tiré par deux dragons ». Le terme de « dragon » vient renforcer la surréalité, et donc l’imaginaire créé par un char qui vole ce qui augmente la puissance de Médée et fait descendre la balance de plus en plus. Puis on a l’animalisation de Médée dans la réplique de Jason « horreur de la nature, exécrable tigresse », on voitalors qu’il est dégouté, son inhumanité est donc rappelé. Après quoi, on remarque l’infanticide de Médée « et reconnais ce bras / Qui t’a déjà vengé de ces petits ingrats / Ce poignard que tu vois vient de chasser leurs âmes ». L’acte de tuer ses propres enfants rend Médée encore plus effroyable qu’elle ne l’est déjà, ce qui mène à l’épouvante du lecteur. Médée est effrayante.
En effet, lamonstruosité de l’héroïne est d’abord presque anodine puis revête un caractère inquiétant. En reprenant l’exemple de tout à l’heure, Médée tue ses enfants afin de « noyer dans le sang le reste de leurs flammes », cela nous laisse supposer que les enfants sont le lien entre elle et Jason, elle a brisé ce lien par sa haine. Cette haine la rend odieuse comme on le voit dans les vers « heureux père etmari » alors qu’elle vient de tuer ses enfants, « va posséder Créuse », « va bienheureux amant cajoler ta maîtresse » alors qu’elle vient de la tuer aussi. Cette ironie est synonyme d’excitation à la haïr progressivement, elle utilise les points faibles de Jason pour l’atteindre.
Médée est redoutable, elle est puissante. Elle marque celle-ci en utilisant l’impératif « lève », « lâche », « réjouist’en », « va » sa supériorité est considérable. On remarque bien l’effet dominé-dominant, Médée qui se trouve en haut dans le balcon. Elle utilise une tactique très rusée pour se mettre à distance de l’infanticide qu’elle vient de commettre, elle personnifie le poignard avec lequel elle les a achevé « ce poignard que tu vois vient de chasser leurs âmes » tandis qu’elle rend coupable Jason enlui disant « Ces gages de nos feux ne feront plus pour moi / De reproches secrets à ton manque de foi » , elle insinue que leurs enfants ne seront plus là pour lui rappeler qu’il lui a manqué de fois, elle le rend fautif alors que c’est elle qui a commis le crime, c’est l’ouverture au confrontement entre les deux personnages. Jason réagit tout simplement avec des injures, Médée en profite pourprendre les devants sur lui au vers « Et contre mes effets ne combats point d’injures », elle insinue que c’est une perte de temps d’essayer de rivaliser avec sa magie avec de toutes petites injures. Ce vers là est très intéressant car il se coupe à la césure et montre l’effet de confrontation. Indigné, Jason essaie de se rattraper en évoquant la loi « Tu redoubles ta peine avec cette insolence ».Médée redéveloppe sa puissance en rappelant à Jason que c’est grâce à elle qu’il a connu tous ses triomphes avec un ton moqueur « débile vaillance » renforce l’infériorité, « Mon art faisait ta force et tes exploits guerriers », on sent facilement que celle-ci prend de l’élan avec cette vérité ce qui renforce sa domination d’avantage. Et enfin, le coup de maître où Jason essaie d’atteindre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • commentaire composé Médée de corneille
  • Commentaire: médée, corneille
  • Commentaire Médée, Corneille
  • commentaire composé rédigé Médée
  • Commentaire composé de cina de corneille
  • Médée, corneille : scène 5 (commentaire)
  • Commentaire composé corneille, horace
  • Commentaire composé corneille illusion comique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !