Commentaire composé sur l'oeuvre, de zola

Pages: 6 (1403 mots) Publié le: 14 mars 2011
Commentaire composé sur L’œuvre d’Émile Zola

Claude Lantier est le personnage principal de l’œuvre, publiée par Emile Zola en 1886. Claude est un peintre qui vit dans son atelier à Paris, où il recueille une jeune provinciale, Christine. Dans cet extrait, Christine pose pour la première fois pour le peintre. Zola fait la description de l’atelier à travers les yeux de la modèle.
Quel liens’établit entre le lieu et le couple? Nous verrons d’abord la description de l’atelier puis le caractère des personnages.

Dans son atelier, Claude Lantier n’a installé que le strict nécessaire, c’est à dire « le poêle » (l.20), « le lit » (l.21), « la petite table de toilette » (l.21,22) et « le divan » (l.22). Ils sont précédés par les articles définis « le » ou « la » qui nous font penser queces meubles sont propres au lieu, l’atelier. Il y a aussi « une vieille armoire de chêne » (l.22,23), « une grande table de sapin » (.23,24) « des chaises » (l.26) et « des chevalets » (l.27). Le champ lexical de l’abandon et du désordre est omniprésent dans la description de l’atelier, grâce aux adjectifs « vieille » (l.23), « sales » (l.25), « boiteux » (l.27), « traînait » (l.28), et auxparticipes passés « disloquée » (l.23), « encombrée » (l.24), « barbouillée » (l.26), « dépaillées » (l.27) et « se débandaient » (l.27). Christine est « stupéfaite d’un tel désordre et d’un tel abandon » (l.19,20). La personnification « les cendres […] s’amoncelaient encore » (l.20,21) témoigne encore une fois de l’abandon de cette pièce, les objets paraissent indépendants. L’énumération« encombrée de pinceaux, de couleurs, d’assiettes sales, [d‘]une casserole, barbouillée de vermicelle » (l.24 à 26) renforce l’impression d’insalubrité de l’atelier du peintre. Seul « le coucou […] énorme, enluminé de fleurs rouges » qui parait « gai et propre » (l. »30,31) nous ramène à Christine, grâce à la couleur rouge symbole de la passion et de la sensualité, et à la gaieté et la propreté qui sont desdescriptifs de la Femme. Ce coucou, Christine, tranche avec le reste de l’atelier, insalubre, abandonné et désordonné qui semble être représentatif de Claude Lantier, obnubilé par l’art, avec seul qui compte le tableau qu’il peint.
Des toiles du peintre traînent partout dans l’atelier. La métaphore « il s’amassait en un éboulement de toiles jetées pêle-mêle «  (l.34,35) traduit l’importance du« flot […] d’esquisses » (l.34) ainsi que son complet fouillis. Les compléments circonstanciels « pendues au mur » (l.33), « sans cadres » (l.33) et « jusqu’au sol » (l.34) démontrent l’abandon de ces toiles. Les esquisses sont personnifiées par l’emploi des verbes « descendait » (l.34) et « s’amassait » (l.35). Les adjectifs « terrible » (l.36), « rugueuse » (l.36) et « éclatante » (l.37)qualifient la peinture négativement, de violente. L’hyperbole « Jamais elle n’avait vu une si terrible peinture » (l.36) dénote la peur qu’éprouve Christine vis-à-vis de la peinture de Claude Lantier. Aussi, « elle s’effrayait […] des esquisses pendues au mur » (l.32,33). Malgré tout, Christine est attirée par un tableau mystérieux, « un tableau retourné » (l.39,40) « qu‘on n’os[e] même pas […]montrer. C’est la toile sur laquelle Claude travaille. Il n’a de cesse de l’améliorer et il la « poussait chaque soir vers la muraille, afin de le mieux juger le lendemain » (l.41,42). La pièce est traversée par une lumière que l’on pourrait qualifier de magique, avec l’expression poétique « la nappe de brûlant soleil […] coulant ainsi qu’un or liquide sur tous ces débris de meubles » (l.45 à 47), ce quinous amène à penser que l’atelier est à lui-même un tableau, avec en son centre la grande toile du peintre.

L’atelier est donc abandonné par Claude qui n’a que la peinture en tête. Christine elle, est effrayée mais aussi étonnée par l’anarchie qui règne dans la pièce, par le chaos des esquisses accrochées au mur. Elle est intriguée par le grand tableau retourné auquel travaille le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire composé sur un passage du chapitre ix de l'oeuvre de zola
  • Commentaire (composé) : germinal de zola
  • Commentaire composé : zola, l’inondation
  • Commentaire Compose 23 Zola
  • Commentaire compose sur L oeuvre de Zola
  • Commentaire composé zola
  • Zola
  • L'assomoir de zola commentaire composé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !