Commentaire excipit bel ami

Pages: 5 (1125 mots) Publié le: 23 janvier 2013
◆ Lecture analytique de l’extrait (pp. 335-336)

I La sensualité du personnage

Georges Du Roy ne voit personne ; les verbes voir et apercevoir n’ont pour objet que Mme de Marelle (« il aperçut Mme de Marelle [...]. Leurs yeux se rencontrèrent, souriants, brillants, pleins d’amour ») et la foule « amassée ». Il se voit regardé (« Le peuple de Paris le contemplait, l’enviait »). L’emploi depronoms indéfinis (« chacun », « personne »), de déterminants indéfinis (« d’autres personnes »), d’expressions vagues (« les derniers assistants ») exprime la suffisance du personnage, peu désireux d’identifier les participants dont il limite le rôle à celui de spectateurs. La sensualité et le désir de jouissance sont bien le moteur du héros. À la vue de Mme de Marelle, Bel-Ami revit les momentsvécus avec elle ; il garde le souvenir précis des contacts charnels : baisers, caresses, « goût des lèvres ». Toutes ces émotions lui font « passer dans le sang le désir brusque de la reprendre » (la crudité de l’expression est bien en accord avec la sensualité d’un jouisseur). Le désir s’exprime dans leurs yeux « brillants, pleins d’amour ». Le passage et l’ouvrage s’achèvent sur l’évocationsensuelle de Mme de Marelle, « les cheveux toujours défaits au sortir du lit ». C’est essentiellement la focalisation interne qui est utilisée dans ce passage, introduite par des verbes tels que sentir, apercevoir, se croire, penser, découvrir. Le narrateur rétrécit le champ à la conscience de Georges Du Roy, à ce qu’il voit et perçoit : « Elle était jolie, élégante, avec son air gamin et ses yeux vifs.Georges pensait : “Quelle charmante maîtresse, tout de même.” » Mais il glisse de la focalisation interne à la focalisation zéro pour décrire les attitudes des personnages, prenant cette fois le rôle de spectateur pour satisfaire la curiosité de son lecteur qui assiste au triomphe du « gredin » : « [L’église] était pleine de monde, car chacun avait regagné sa place, afin de les voir passerensemble. » Cet égoïste jouisseur ne prête aucune attention à sa jeune épouse qui, dans l’extrait, n’est mentionnée qu’à deux reprises : « et donnant le bras à sa femme », « Georges reprit le bras de Suzanne pour retraverser l’église ». Il ne lui manifeste aucune affection, ne lui jette aucun regard. Suzanne n’a été épousée que pour la situation qu’elle lui permet d’espérer. Nous pouvons noter deuxeffets : le premier entre l’épouse et la maîtresse, qui est beaucoup plus présente physiquement dans le passage que la jeune épouse, et le second entre la Madeleine et la Chambre des députés, dont les bâtiments se font face. Le Palais-Bourbon figurera vraisemblablement comme la prochaine étape du parcours de l’arriviste. Du Roy savoure physiquement son triomphe : « Il sentait sur sa peau courir delégers frissons, ces frissons froids que donnent les immenses bonheurs. » Sa jouissance est semblable à celle que procure un trouble amoureux. Georges Du Roy éprouve sans doute un amour véritable pour Clotilde de Marelle, vers qui il revient toujours – après son mariage avec Madeleine Forestier et la courte liaison avec l’encombrante Mme Walter – et qu’il retrouvera après son mariage avec la jeuneSuzanne, comme le font supposer les brèves paroles qu’il échange avec elle : « À bientôt, monsieur », « À bientôt, madame ».

II L’apothéose du héros

À la lecture du dénouement, on mesure la distance qui sépare Georges Du Roy, sortant de l’église de la Madeleine, de l’ancien sous-officier qui, dans l’incipit, déambule dans les rues de Paris, solitaire, désoeuvré, « avec trois francs quarante pourfinir le mois ». L’homme qui sort de la Madeleine vient d’épouser la fille du riche propriétaire de La Vie française et est au faîte de sa gloire. On note d’ailleurs quelques parallélismes : « il cambra sa taille » (l. 4) / « il se redressa » (l. 5065). Sa démarche même a changé : dans l’incipit, « il avançait un peu brutalement dans la rue pleine de monde, heurtant les épaules, poussant les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire excipit bel ami
  • Incipit et excipit de bel-ami commentaire
  • Analyse excipit BEL-AMI
  • Maupassant, Bel Ami (excipit)
  • EXCIPIT BEL-AMI
  • Excipit de bel-ami
  • Bel ami
  • Excipit de bel-ami de maupassant

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !