Commentaire montesquieu

2033 mots 9 pages
Montesquieu, théoricien de la séparation des pouvoirs, est l’auteur de l’ouvrage De l’esprit des lois dans lequel il théorise l’idée selon laquelle la garantie de la liberté est assure par la distinction des pouvoirs. Il écrit ceci après un voyage en Grande Bretagne en 1729-1730 ou il a constate que le peuple anglais était plus libre que le peuple français, il s’inspire donc du Bill of rights de 1689. Ce texte prend la forme d’une théorie politique ayant pour projet de bâtir une constitution luttant contre le despotisme et garantissant la liberté. Montesquieu va donc chercher à savoir quel organisation politique peut on établir pour assurer aux français une liberté semblable, ou supérieur à celle des anglais ? Après avoir expliquer la nécessite d’une séparation des pouvoirs, il étudiera les relations que ces pouvoirs doivent entretenir entre eux.

I. Une condition à la liberté des peuples : « il faut que le pouvoir arrête le pouvoir »

Selon Montesquieu, aucun Etat ne détient sa liberté naturellement, même pour un Etat modéré, la liberté n’est point acquis en soi, il faut de bonnes institutions pour ce faire. Et cette liberté est largement conditionne par l’absence d’abus de pouvoir de la part de celui ou ceux qui le détiennent, le liberté par la modération étant la base de sa pensée.

A. L’impossibilité d’un pouvoir sans limites

-En effet, Montesquieu part du principe ou « c’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porte a en abuser », ligne 6.
Il s’agirait donc de dire que l’homme par nature est déraisonnable, qu’il prend tout ce qu’il peut prendre, il prend « jusqu‘à ce qu‘il trouve des limites« (ligne 7). En admettant cette nature humaine, il faut donc instituer la vie politique de manière à remédier à ces écarts qui dans une certaine mesure, conduiraient au despotisme. Montesquieu insiste sur l’idée de « modération » de l’Etat pour appuyer l’idée selon laquelle l’utilisation du pouvoir doit être raisonnable (au sens

en relation

  • Commentaire Montesquieux
    1283 mots | 6 pages
  • Commentaire de montesquieu
    1656 mots | 7 pages
  • Commentaire montesquieu
    1586 mots | 7 pages
  • Commentaire sur Montesquieu
    1062 mots | 5 pages
  • Commentaire montesquieu
    1156 mots | 5 pages
  • Commentaire Montesquieu
    1181 mots | 5 pages
  • Commentaire composé montesquieu
    645 mots | 3 pages
  • Commentaire de texte Montesquieu
    1510 mots | 7 pages
  • Commentaire montesquieu; l'esclavage
    564 mots | 3 pages
  • Commentaire de texte montesquieu
    903 mots | 4 pages