Commentaire zadig de voltaire

Pages: 7 (1576 mots) Publié le: 8 octobre 2012
Introduction :
_ Voltaire, philosophe du XVIIIe siècle est un des plus grands écrivains français. Ses écrits, ont influencé les lumières et restent encore aujourd'hui un modèle d'humanisme. Il s'engagea dans une philosophie réformatrice de la justice et de la société : Épris de tolérance, il lutta contre l’intolérance et le fanatisme religieux. Zadig, paru en 1747, appartient aux contesorientaux. Dans cet extrait, tiré du chapitre 12, intitulé Le souper, Voltaire règle quelques comptes, notamment celui de l'intolérance devant laquelle il s'indigne profondément. _ Nous analyserons de quelle manière Voltaire s'y prend pour critiquer l’intolérance et en quoi la sagesse de Zadig, porte-parole des idées de l'auteur, est mise en évidence.

_ D'ailleurs, ce texte débute directement par unephrase exclamative, prononcée par le Grec qui traite ses voisins de tablée, d'ignorants (ligne 1 et 2). Le ton du début du texte est très colérique, et ce, jusqu'à l'intervention de Zadig qui vient calmer l'atmosphère. Le verbe « s'écria » (ligne 1) en témoigne. Le Grec, ne supportant pas que ses interlocuteurs aient une autre opinion que lui, pose des question à son entourage (phrase de typeinterronégative (ligne 1 à 3)) afin de les convaincre qu'il est le seul a détenir la vérité. L'adverbe 'longtemps » (ligne 3) indique qu'il prend le temps nécessaire pour tenter de convaincre. Le Celte, second à prendre la parole dans cette altercation, lui aussi intolérant était certain de détenir la vérité (ligne 4 à 5) « Se crut alors plus savant que tous les autres ». Le champs lexical de laparole est très présent ( : ligne 1, « écria », ligne 3,  « parla »ligne 4 « interrompu », « disputait », ligne 5, « en jurant »...). Cela fait ressortir le poids des mots utilisés lors du dialogue. L'utilisation du subjonctif imparfait par le Celte prouve la valeur durable et répétitive de la valeur des Scythes, ses ancêtres. L’intolérance du Celte le pousserait même à la violence, (ligne 10) « illui apprendrait à vivre » : il ne supporte apparemment pas que qui-que ce soit le contredise. C'est d'ailleurs à cause de ça que Voltaire précise, à l'aide d'une périphrase (ligne 11-12) « que la table allait être ensanglantée ». L'ignorance des hommes les pousserait donc même à la violence, et tout cela, à cause de leur intolérance.
_ L'irrespect est aussi une preuve certaine d'intolérance. Toutdu long, cet extrait est marqué par des signes d'irrespect. Cela débute par le Grec qui traite les autres individus « d'ignorants » en leur criant dessus (ligne 1). Ensuite, le Celte, très impoli vient lui couper la parole : Cela fut mis sur le compte de l'alcool (ligne 4, « ayant beaucoup bu pendant qu'on disputait »). A la fin de son discours, on trouve une partie ironique puisque, lui,personnage très irrespectueux envers son prochain, prêche le devoir de respect pour sa nation (ligne 9-10 « cela n’empêchait pas qu'on ne dût avoir beaucoup de respect pour sa nation ». Zadig, au contraire, dès le début de son intervention, fait preuve d'un grand respect envers autrui puisqu'il fait tout pour flatter et n'offusquer personne : tout le contraire des clients de Sétoc.
_ Par ailleurs, dèsl'intervention du sage, Zadig, on se rend compte que toute cette intolérance et cet irrespect seraient très certainement dûs à l'inconscience des hommes. Zadig leur ouvre les yeux, un à un et s'adresse à eux en utilisant la forme emphatique, chacun prend alors conscience de ses actes (ligne 17) « A ce mot, ils se récrièrent tous », (ligne 19) « Assurément, répondit le Celte ». Ici le Celtecomprend enfin ce qu'il aime vraiment. Puis il s'adresse à l’Égyptien qui finit par acquiescer (ligne 20) « oui »... Il fit de même avec le Chaldéen, l'Indien, et Cathayaen et le Grec : ils approuvèrent à leur tour. L'ajout de la subordonnée relative (ligne 25) « qu'on admirait » marque l'emphase sur le fait que même un homme admiré de tous, tel que le Grec avait réussi à être compris par Zadig (ligne...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire compose sur zadig de voltaire
  • Commentaire de texte : zadig de voltaire
  • Commentaire zadig de voltaire
  • Commentaire- zadig voltaire chap vi
  • Commentaire zadig de voltaire chapitre 3
  • Commentaire composé chapitre 3 de zadig de voltaire
  • Commentaire composé, zadig, de voltaire, chapitre 1
  • Zadig de voltaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !