Commentaire d'un texte de descartes

Pages: 15 (3675 mots) Publié le: 6 janvier 2011
COMMENTAIRE DE TEXTE

Expliquer le texte suivant :

« Je me suis quelquefois proposé un doute : savoir s’il est mieux d’être gai et content, en imaginant les biens qu’on possède être plus grands et plus estimables qu’ils ne le sont, et ignorants ou ne s’arrêtant pas à considérer ceux qui manquent, que d’avoir plus de considération et de savoir, pour connaître la juste valeur desuns et des autres, et qu’on ne devienne plus triste. Si je pensais que le souverain bien fût la joie, je ne douterais point qu’on en dût tâcher de se rendre joyeux, à quelque prix que ce pût être, et j’approuverais la brutalité de ceux qui noient leurs déplaisirs dans le vin, ou les étourdissent avec du pétun[1]. Mais (...) voyant que c’est une plus grande perfection de connaître la vérité, encoremême qu’elle soit à notre désavantage, que l’ignorer, j’avoue qu’il vaut mieux être moins gai et avoir plus de connaissance (...) Ainsi je n’approuve point qu’on tâche à se tromper, en se repaissant de fausses imaginations ; car tout le plaisir qui en revient, ne peut toucher que la superficie de l’âme, laquelle sent cependant une amertume intérieure, en s’apercevant qu’ils sont faux. »

RenéDescartes

La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.
Travail préliminaire : structure du texte, questions possibles à lui poser

Premier moment. L’alternative existentielle : être heureux dans l’illusion ou triste dans la vérité ?

1 – Premierchoix possible. Etre gai et content dans l’illusion.
a) Par rapport aux biens que l’on a ( on les surestime, on les surévalue grâce à notre imagination.
b) Par rapport aux biens que l’on a pas ( on les ignore, on fait comme si l’on ne manquait de rien.

2 – Deuxième choix possible. Etre plus triste dans la vérité.
a) Juste évaluation, « considération » des biens que l’on possède
b) Savoir de cequi nous manque.

Deuxième moment. Le choix de Descartes : son engagement pour la vérité.

1 – L’hypothèse de la gaieté comme Souverain Bien ( justification possible du premier choix de vie.

2 – La décision cartésienne : la vérité constitue « une plus grande perfection » que la gaieté.

1. Comment comprendre cette notion de biens, ici ?

2. En quoi ignorer les biens qui nousmanquent nous rend-il plus heureux ?

3. Comment l’imagination participe-t-elle à ce bonheur illusoire ?

4. Dans quelle mesure la vérité nous rend-elle triste ?

5. Comment comprendre la notion de Souverain Bien ?

6. Peut-on alors continuer à dire que la vérité nous rend triste ?

7. Quel est le statut de l’âme ici ?

Introduction. [rédigée par mon collègue M. Grossmann]« Tu ne devrais pas te voiler la face ». Voilà une phrase que nous avons l’habitude d’entendre ici et là. « Se voiler la face » est une expression couramment utilisée lorsque l’on ne veut rien voir tout en connaissant la vérité. C’est, en quelque sorte, se la cacher. Mais on se voile la face pour une bonne raison : lorsque quelque chose nous gêne ou nous rend malheureux, nous évitons d’ypenser véritablement et nous ne combattons par le problème de front.
Ne serait-ce pas une façon de contourner simplement le problème de ne pas le résoudre ? N’en sommes-nous pas encore plus malheureux ? Vaut-il mieux se tromper en ayant recours à son imagination et ressentir cependant une « amertume intérieure » en étant conscient de cette fausse apparence ou bien, au contraire, « connaître lavérité », même si elle nous rend plus tristes ? Nous sommes ici au cœur du problème que semble soulever ce texte de Descartes. Sa réponse est claire : il ne faut pas tromper en imaginant de fausses situations ou encore en les ignorant.
Après avoir énoncé le problème sous la forme d’une alternative : soit être heureux dans l’illusion, soit affronter la vérité quitte à en être triste, Descartes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire texte descartes
  • Commentaire de texte descartes
  • Commentaire de texte Descartes
  • Commentaire de texte de descartes
  • Commentaire d'un texte de Rousseau
  • Commentaire d'un texte de bergson
  • Commentaire d'un texte de kant
  • Commentaire d'un texte de Sartes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !