Commentaire

276 mots 2 pages
INTERFACE ETATS-UNIS / MEXIQUE

Intro : Une interface est une frontière entre deux éléments, par lequel ont lieu des échanges et des interactions. L'interface entre les États-Unis et le Mexique suscitent des flux humain et des contrôles très important ; cette interface montre aussi la complémentarité et l'interdépendance des deux pays ; mais les disparités entre les deux zones sont innombrables.

Problématique : Quels sont les biens-faits et les conséquences de cette interface entre États-Unis et Mexique ?

Flux humain et contrôles a) les flux humains

Le programme Bracero qui voit le jour en 1942qui permet à des travailleurs mexicains d'entrée aux États-Unis (environ 4,5 millions de travailleurs mexicains) ; Malgré la fin du programme en 1964, l'émigration mexicaine ne s’arrêtent pas, au contraire elle augmente et changent, les émigrants sont de plus en plus des personnes sans papiers, et les personnes partent le plus souvent pour des séjours permanents.

Depuis les difficultés économique que rencontre le Mexique il y a quelques années (1980), les migrations des mexicains vers les États-Unis se sont amplifiés. Lors d'un recensement du nombre de Mexicains aux États-Unis en 1970 (soit avant les difficultés économique) il était environ 800 000 puis après 1980 leurs nombre à nettement augmenté, soit 2,2 millions en 1980 , 4,3millions en 1990 et 9,2 millions en 2000.
(faire un graphique)

Les migrants qui travaillent comme salariés aux États-Unis à la fin des années 1990 touche environ 1500dollars par mois, ce qui représente cinq à six fois les rémunérations moyennes de la population active au Mexique. C'est une des principales raisons des migrations, les mexicains sont à la recherche de meilleur

en relation

  • commentaire
    964 mots | 4 pages
  • Commentaire
    305 mots | 2 pages
  • Commentaire
    2024 mots | 9 pages
  • Commentaire
    2022 mots | 9 pages
  • Commentaire
    388 mots | 2 pages
  • Commentaire
    8528 mots | 35 pages
  • commentaire
    398 mots | 2 pages
  • Commentaire
    941 mots | 4 pages
  • Commentaires
    647 mots | 3 pages
  • commentaire
    442 mots | 2 pages