Communication nerveuse

Pages: 5 (1031 mots) Publié le: 14 mars 2011
Constat : Les effets de la morphine
La morphine est la substance active du pavot. La morphine est à l’origine d’une puissante activité analgésique qui n’entraîne pas de dépendance : c’est un analgésique ou antalgique (=
molécule qui réduit la douleur).
La morphine prise de manière répétée au cours du temps peut entraîner le
développement d’une toxicomanie, elle procure une sensation deplaisir
éphémère, dans un tel contexte, c’est une molécule dangereuse parce que le
plaisir qu’elle procure génère un besoin irrépressible de rechercher encore
et encore cette sensation.
La morphine prise de façon répétée au cours du temps engendre :
- La tolérance qui résulte de la nécessité pour obtenir le même effet
(analgésique ou sensation de plaisir ) d’augmentercontinuellement les
doses prises
- La dépendance physiologique qui résulte de l’apparition après arrêt de
la prise de la drogue (= sevrage) d’un syndrome d’abstinence
physiologique caractérisé par de nombreux symptômes : diarrhée,
sudation, lacrymation, tremblements, agitation….
- La dépendance psychologique caractérisée par l’état de manque, c’est à
dire un besoin irrépressible de reprendrede la drogue, qui est une
souffrance psychologique très difficile à supporter.
C’est cet état de manque qui est à l’origine de la toxicomanie.

Problème
Comment expliquer les différents effets de la morphine ?
Hypothèses :
Elle agit :
- Au niveau de récepteurs de la douleur
- Au niveau des synapses dans les centres nerveux
Stratégie :
- Déterminer les voies de la douleur, lanature du message nerveux (chapitre 1)
- Rechercher l’action de la morphine (chapitre 2) Chapitre 1 : Circuit et message à l’origine de la sensation douloureuse

1. Les voies nerveuses du message nociceptif (semaine 2 – semane3)
1.1 Les organes mis en jeu
Les récepteurs de la douleur sont des terminaisons sensorielles disséminées par millions dans tous les organes. Ces récepteurs sontappelés nocicepteurs car ils réagissent aux stimulus nocifs, c’est à dire tout ce qui peut endommager l’organisme. Les nocicepteurs donnent naissance à des messages nerveux qui sont d’abord transmis à la ME, puis de la ME vers le cerveau ou s’établit la sensation de douleur.

1.2 Les cellules mises en jeu
1.2.1 Le neurone
Le neurone est une cellule spécialisée, constituée d’un corpscellulaire contenant le noyau et de prolongements cytoplasmiques plus ou moins longs, dendrites et axones. Les corps cellulaires des neurones sont regroupés dans les ganglions nerveux (ganglion rachidien) et dans la substance grise des centres nerveux .
Dans la moelle épinière la substance grise est interne (figure en forme de papillon dont les ailes correspondent aux cornes dorsales et ventrales).
Dansle cerveau, la substance grise forme le cortex cérébral et des noyaux à la base de l’encéphale (fig.2 p.26 manuel Bordas). Les axones, prolongements des neurones constituent des fibres nerveuses qui permettent les communications : chaque neurone reçoit des informations par ses dendrites et émet des messages par son axone. Ces prolongements, dépourvus de myéline dans la substance grise, sontgénéralement myélinisés dans la substance blanche.

1.2.2 Les voies nerveuses de la douleur
Les fibres nociceptives afférentes, qui conduisent les messages des récepteurs vers la moelle, sont des fibres nerveuses dépourvues de myéline nommées fibres de type C.
Ces fibres sont des prolongements de neurones dont le corps cellulaire est localisé dans les ganglions rachidiens. Elles pénètrent toutesdans la ME en empruntant les racines dorsales des nerfs rachidiens. Dans la ME, les fibres nociceptives afférentes entrent en contact synaptiques avec d’autres neurones nociceptifs dont le corps cellulaire est situé dans la corne dorsale de la substance grise et dont les axones remontent par la substance blanche de la ME en direction du cerveau.
Les cornes dorsales représentent donc un relais...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La communication nerveuses
  • La communication nerveuse
  • La communication nerveuse
  • Communication nerveuse
  • La communication nerveuse
  • La communication nerveuse
  • La communication nerveuse
  • La communication nerveuse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !