Corpus: la volonté de présenter une réflexion sur le monde par-delà leur diversité de genre et de registre dés leur ouverture en attirant la curiosité du lecteur ou du spectateur de différentes manières.

Pages: 2 (410 mots) Publié le: 20 août 2011
Le corpus propose quatres textes du XVIIIème siècle, l'un publié en 1721 par Montesquieu, intitulé Lettres persanes, en 1725, Marivaux publie une comédie qui est en un seul acte nommé L'île desesclaves. Diderot rédige, en 1771, un roman intitulé Jacques le Fataliste, et en 1759, Voltaire publie un conte philosophique, Candide. Ces textes présentent un point commun qui contribuent à présenter uneréflexion sur le monde par-delà leur différences.
En effet , dans le roman de Montesquieu, Lettres persanes, présente une description d'un monde que les personnages, Usbek et Rica, découvrent toutau long de leur voyage de façon épistolaire, par laquel, Montesquieu donne une image critique de la société parisienne. Ainsi, le texte présente de nombreuses marques de l'épistolaire comme lesindications de date et de lieu à la fin du texte, la présence de la distanciation et dans le récit, Usbek exprime une attente d'une réponse à la lettre. Dans le conte philosophique, Candide, Voltaire décritégalement des mondes très différents: un monde réel et un monde merveilleux, idéal à travers le voyage de Candide avec des apects philosophiques et d'apprentissage. Dans le roman de Diderot et lacomédie de Marivaux, ils dénoncent un élément, un principe plus précis. Dans L'île des esclaves, Marivaux, à travers un jeu d'inversion au cours duquel les esclaves prennent la place de leurs maîtres,critique la société, dénonce l'esclavage, d'où la présence des marques de statuts sociaux tout au long de la scène. En effet, le texte indique des termes de supériorité: "Mon patron", "ton maître" etdes termes d'infériorité: "mon esclave" et on a également la présence du verbe "obéir" qui traduit la soumission des esclaves à leurs maîtres. Dans le texte de Diderot, Jacques le Fataliste, il présentdes différentes questions philosophiques surtout liées à la liberté et à la fatalité exprimer avec différents niveaux de narration. Le texte de Diderot est très vif, actif, en effet, on a des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lecteur et spectateur voient il de la meme manière un personnage caché ?
  • Genre et registres
  • Différents registres.
  • De quelles manières une œuvre littéraire peut-elle inciter un lecteur à réfléchir sur le monde qui l’entoure ?
  • Les différent registres
  • Le comique, au delà du rire, une réflexion
  • ouverture sur le monde
  • Theatre genre et registre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !