Cours

Pages: 7 (1699 mots) Publié le: 23 mars 2012
Le métier de l’entreprise

L’entreprise commercialise des sucettes (sucrés ou sans sucre) ainsi que des petites confiseries de poche (SMINT).Le métier de Chupa Chups est donc la confiserie.

La segmentation du secteur



Epicerie sucrée



Sucre et petits déjeuners pâtisserie confiserie panificationbiscuiterie
épicerie pâtissière industrielle sèche sucré




spécialiste de confiserie confiserie chewing-gum barres tablettes de
confiserie de sucre de sucre de chocolat céréales chocolat




Les marchésles plus importants sont les tablettes de chocolat (29%), les confiserie de sucre (25%) et les confiserie de chocolat (24%). Le sous segment des spécialités de confiserie de sucre est très faible ( 3%).
De plus tous produits confondus la confiserie subit une baisse de 3,9% des ventes en valeur.
Les chewing-gums sont les produits les moins touchés de la catégorie avec une baisse de 1,2% en2005.


Les segments stratégiques

Domaine d’activité stratégique : la confiserie de sucre



CHUPA CHUPS


SUCETTE PBP (bonbon de poche)
(80% de l’activité du groupe)↓

Sucettes classiques Sucettes sans sucre SMINT
(15% de PdM sur les sucettes)



Le modèle de Porter

Afin d’analyser l’intensité concurrentielle du marché de la confiserie et celui de la sucette, nous allons choisir trois notes pour pondérer les différents critères de la matrice.Ils sont les suivants :
- A correspond à un critère fort
- B correspond à un critère modéré
- C correspond à un critère faible

1) Le marché de la confiserie

a) Les 7 forces concurrentielles

Critères Note
1- Taille des concurrents A
2- Nombre des concurrents A
3- Croissance du marché A
4- Coûts fixes B
5- Type de produits(périssable/non périssable) B
6- Différenciation des produits A
7- Possibilité de reconversion B


1 /2 - Les principaux acteurs du marché de la confiserie sont des grands groupes (Andros, Masterfood, Cadbury, Lamy Lutti, Solinest, Ferrero, Nestlé…). Toutes ces entreprises bénéficient d’une forte notoriété. Leurs produits sont distribués dans la majorité des grandes surfaces alimentaires. Peud’entreprises (de grande taille) se partagent le marché. Chaque concurrent a donc un poids considérable. Le nombre de produits différents est quant lui très important.
3- Le marché de la confiserie accuse une baisse de – 3,9 % des ventes en valeur en 2005.
Cette baisse de la croissance du marché rend la concurrence plus importante entre les différents protagonistes de la confiserie. En effetsi la taille du marché diminue il est de plus en plus difficile de conserver ses parts de marché.

4- Les coûts fixes liés à l’activité de la confiserie sont les mêmes que dans n’importe quel entreprise. Ce n’est que la taille importante des industries qui rend les coûts fixes importants (et non pas la production).

5- Les produits appartenants au domaine de la confiserie ne sont pasconsidérés comme des produits frais. Pour la plus part d’entre eux les dates limite de consommation recommandé (DLC) sont longues (plusieurs années sur certains produits). Les fabricants peuvent donc jouer sur le stock (qui à un coût important) en cas de baisse momentané de la demande.

6- Le secteur de la confiserie regroupe des produits très différents les uns des autres (du chewing-gum à la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Course en cours
  • Course en Cours
  • Cours
  • Cours
  • cours
  • Mes cours
  • Cours
  • cours

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !