Croire au progès

Pages: 10 (2467 mots) Publié le: 9 janvier 2012
CROIRE AU PROGRES



Victor Hugo croit au progrès: le progrès est le passage de l’Hydre à l’Ange, e la nuit à la lumière, de l’appétit à la conscience, de la matière à l’âme, du néant à Dieu, de l’injuste au juste, du faux au vrai, du laid au beau, du mal au bien, de la survie à la sur-vie. Le progrès est donc pluridisciplinaire: scientifique et technique, économique et social, culturel etmoral voire religieux. Le progrès est l’évolution de l’humanité vers un état supérieur, l’affranchissement infini de la nécessité naturelle, un changement orienté vers un idéal, la croyance en un idéal.
Mais, si le progrès est subjectif, alors doit-on croire au progrès par conviction ou peut-on croire au progrès par persuasion? L’homme peut-il croire que l’homme progresse, peut-il croire auprogrès ou bien doit-il avoir foi en le progrès de l’homme? Car, si croire, c’est nécessairement croire en quelque chose ; le progrès est-il externe ou bien inhérent à l’essence même de l’homme?
L’enjeu de notre parcours est donc de déterminer la place de l’idée de progrès dans la conscience humaine.
Notre parcours s’articule sur trois axes de réflexion: d’abord, l’homme ne peut pas croire qu’ilprogresse puisque la technique le dénature, puis il croit nécessairement au progrès puisqu’il est un technicien, enfin il doit avoir foi en son progrès moral.

D’abord, comment l’home peut-il croire au progrès moral et technologique puisque le XXe siècle est marqué par la barbarie et est caractérisé par la technique contemporaine potentiellement destructrice du monde et de la vie.
L’hommene croit pas au progrès car il ne se reconnaît pas dans le progrès qui l’affaiblit moralement et l’aliène à une technologie de plus en plus autonome. En effet, dans le Gai Savoir, Nietzsche se range du côté des bons européens « sans patrie » ne travaillant pas au progrès qui est une « maladie de la vie » source de médiocrité et d’affaiblissement. Ces « enfants de l’avenir » sont apatrides car ilssont exclus d’un monde dans lequel ils ne se reconnaissent pas. Plus encore, la technologie soumet l’homme à un état de dépendance de besoins artificiels, voire l’assujettit par les « chaînes de production ». L’homme unidimensionnel se déshumanise et devient esclave de la machine qui l’oblige à agir mécaniquement et à la servir. L’homme ne peut pas par conséquent croire au progrès car celui-cil’exclut peu à peu du monde et lui fait oublier sa vocation d’être libre par la raison.
Le progrès technologique est dangereux car il est capable de détruire le monde dans lequel l’homme appartient naturellement. L’objet technique est un moindre être car il est accident, imitation factice, dépendance des êtres vivants originaires et autonomes. La technique perturbe l’harmonieux équilibre du cosmos,dérange le bel ordre, souille la pureté et la beauté originelle. La préoccupation écologique, à la fois humaniste, utilitariste et anti-humaniste, face à la pollution, à la déforestation, à ce qu’Heidegger nomme « l’arraisonnement de la nature », c’est-à-dire l’exploitation par l’accumulation, souligne les dangers du progrès. L’accident est inhérent au progrès: en inventant l’avion, l’homme ainventé le crash. Mais, l’erreur est aujourd’hui irréversible dans la mesure où la physique atomique est capable de détruire définitivement la Terre elle-même! Comment peut-on croire au progrès alors que sa manifestation la plus éclatante qu’est la technologie est susceptible de détruire le monde dans lequel l’homme est nécessairement inscrit.
L’homme est désormais capable d’attaquer la vie, degérer sa propre évolution. Grâce (ou à cause) du génie génétique, le tri embryonnaire est une sélection artificielle de l’espèce qui rappelle l’eugénisme. Sur quel critère de normalité un homme a-t-il droit à la vie? Les OGM permettent peut-être des progrès agronomiques ou l’étude de maladies mais ils posent le problème des xénogreffes et du clonage. Le danger de la stérilisation et de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Prog
  • Croire ou ne pas croire
  • Croire ou ne pas croire
  • Croire
  • Croire en soit
  • Croire
  • Croire
  • Croire en

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !