Culture organisationnelle -an3

987 mots 4 pages
Présentez, définissez et expliciter les termes : organisation, culture et culture organisationnelle. Terminez votre texte en répondant à la question « La culture organisationnelle est-elle objective ou subjective? ».

Il y a différentes structures qui s’imposent d’elles-mêmes, ou sont imposées, afin que les membres qui la composent fonctionnent.
Ceci est tout aussi vrai pour nos organisations. Une organisation est en réalité un ensemble de personnes qui sont regroupées dans une structure définie. La communication entre les divers individus d’une organisation est facilitée. Différentes théories de l’organisation ont tenté de la définir à leur manière. Par exemple, l’école classique considère l’organisation comme une structure bien définie, très verticale. Bref, une machine structurée où tous et chacun savent ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire.
Vient ensuite la théorie systémique qui définit l’organisation comme un ensemble d’éléments en interaction. Cette vision organique décrit tous les systèmes de l’organisation comme étant reliés et qui tiennent compte de leur environnement.
Une organisation doit être structurée, mais doit également tenir compte des gens qui la composent, de leurs besoins, de leurs objectifs sans oublier leurs connaissances qui feront la force de l’organisation. Les peronnes composant l’organisation détermineront ce qu’elle peut devenir. Les valeurs des personnes qui seront partagées viendront former la culture de l’entreprise.

La culture peut être interprétée de différentes façons. Elle peut être vue sur le plan individuel ou encore sur le plan collectif. La vision québécoise de la cultureest basée sur ses métiers artistiques et sur sa langue, ce qui la distinguent des autres sociétés. En fait, la culture est un ensemble de traits distincts, qui comprend également des traits spirituels, intellectuels et qui caractérise un groupe social partageant les mêmes valeurs, les mêmes croyances. C’est un ensemble de significations qui est

en relation

  • Cours d'entrepreneuriat
    9273 mots | 38 pages
  • Arachide
    5948 mots | 24 pages
  • Gigles et abréviation statistique
    4752 mots | 20 pages
  • rapport fin d’étude (Project Management)
    7104 mots | 29 pages
  • Cours CG
    21083 mots | 85 pages
  • Controle de gestion
    22262 mots | 90 pages
  • Impact des tic sur les conditions de travail
    109870 mots | 440 pages
  • Pauvreté
    28449 mots | 114 pages
  • Stress et travail
    65002 mots | 261 pages
  • mimi
    25726 mots | 103 pages