dénouement , l'illusion comique

Pages: 11 (2514 mots) Publié le: 6 février 2014
L'illusion comique


Introduction

C'est une pièce de Corneille (1606-1684), qu'il a écrit à ses débuts, en 1936, alors qu'il a 30 ans. Cette pièce est marquée par le courant baroque et arrive juste avant Le Cid (1937), changeant de registre puisque c'est une tragédie.

Sujet: Pridamant a perdu son fils Clindor et fait alors appel au magicien Alcandre. Ce dernier fait alors prendreconscience à Pridamant que son fils est comédien et qu'il vit bien. Bien que le père considère qu'être comédien est infamant (v. 34 à 37), on a ici affaire à un dénouement heureux. Cette pièce étant une comédie classique, elle est écrite en alexandrins et rimes plates.

Problématique: Comment le théâtre montre-t-il, à l'intérieur même du texte théâtral, le fonctionnement de l'illusion dramatique?Plan:
I. Le théâtre dans le théâtre
II. L'éloge du théâtre


I. Le théâtre dans le théâtre

a) Le principe de l'illusion théâtrale
Cette scène met en oeuvre 3 niveaux de spectacle:
- La fin de la pièce enchâssée, suggérée par la didascalie, particulièrement longue pour l'époque.
- Le retour à la réalité par les acteurs, qui comptent leur argent, ils ne sont plus acteurs.
- La piècecadre: l'action entre Alcandre et Pridamant, on a l'impression que cette pièce est réelle alors que c'est une illusion.

Ces 3 niveaux font que la pièce cadre apparait réelle. On dénonce une illusion dramatique, celle de la pièce enchâssée pour en installer et confirmer une autre, celle de la pièce cadre, avec la discussion entre le magicien et Pridamant.

On a ici un jeu ancré dans l'esthétiquebaroque, on ne sait plus où se trouve la réalité.

b) Le retour au réel
Le but est de mettre fin à l'illusion, de lever le voile. Mais ce retour au réel est faux, puisque l'on reste dans le théâtre.
Le père apprend que son fils qu'il croyait mort est comédien, il jouait en fait une tragédie. Ce retour au réel est marqué par plusieurs procédés:
- La didascalie, qui montre que l'on est authéâtre. Mais il y a quelque chose d'étrange: on relève les rideaux. Ce qui signifie habituellement le commencement du théâtre, la réalité revenant quand on les baisse. L'auteur va donc à l'inverse de l'habituel.
- Il surprend énormément Pridamant: v. 3 à 6, qui sont des vers essentiellement exclamatifs (et plus rarement interrogatifs). Aux vers 5 et 6, on relève une triple répétition de «Je vois».Celui-ci est ambivalent, il s'adresse aussi bien au théâtre qu'à la réalité. Il y a un parallélisme qui passe par les rimes.
- Ce retour se termine au vers 21, lorsque que le père voit son fils en tant que comédien. Il s'exprime alors par une phrase nominale exclamative occupant uniquement ½ vers: c'est un coup de théâtre.

Cette scène montre en effet un contraste étonnant entre l'illusion et laréalité, d'autant plus appuyé que cette réalité est dévoilée par un magicien illusionniste.

c) La vérité matérielle de l'argent
Pour bien faire sentir la réalité, l'auteur parle du théâtre de manière triviale et matérielle, donc de l'argent. Pour cela, Corneille utilise un registre très vaste. Dès la didascalie, on sait que les acteurs comptent de l'argent. Puis, aux vers 1, 9 et 10, il est aussiexprimé, et est même mis à la rime. Corneille montre ainsi cette réalité très matérielle: les acteurs ne font pas que jouer, ils travaillent. Être comédien est un métier pour lequel on perçoit de l'argent. L'auteur insiste là-dessus car au XVIIème, ce métier était considéré comme infamant et les comédiens n'étaient pas reconnus. Il y a une volonté de démystification du théâtre, ce qui sert àmontrer que c'est aussi un métier qui donne son charme au théâtre. Charme vient de Carmen, carminis: le sortilège, en latin ou vers, poème. Ce mot a donc un sens particulièrement fort: le théâtre ensorcelle, envoute les spectateurs. Le théâtre s'apparente à de la magie, ce qui explique la présence ici d'un magicien. Ainsi, on peut se tromper tel Pridamant en prenant pour réel le théâtre.

On a...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'illusion comique de corneille ( le dénouement)
  • Analyse linéaire l'illusion comique (dénouement)
  • L'illusion comique
  • L'illusion comique
  • L'illusion comique
  • L'illusion comique
  • L'illusion comique
  • L'illusion comique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !