Dans quelle mesure l’intervention de l’etat peut-elle etre favorable a une croissance durable de l’activite economique ?

Pages: 11 (2725 mots) Publié le: 18 avril 2011
I ) L'INTERVENTION INUTILE ET INEFFICACE .

A ) UNE INTERVENTION INUTILE

D’après les libéraux , l’intervention de l’Etat dans l’économie ne sert à rien car l’économie de marché est structurellement en équilibre . SAY démontre à partir de sa loi des débouchés qu’il n’existe aucun déséquilibre durable général : l’offre crée sa propre demande .
En effet , quand une entreprise produit , elleverse des revenus ( sous forme de salaires , profits , rentes ) d’un montant égal à sa production . Ces revenus vont servir intégralement à l’achat de biens , soit de consommation , soit d’équipement par le biais de l’épargne . Car toute l’épargne est réinvestie , parce que les individus ne thésaurisent pas : ils ne veulent pas garder de l’épargne sous forme liquide , car , d’après SAY , « lamonnaie n’est qu’un voile » et n’a aucun rôle hormis celui de faciliter les échanges .
Un déséquilibre durable général ne peut donc exister : l’ensemble des produits ne peut donc connaître , en même temps , de mévente . En revanche , il peut exister un déséquilibre partiel temporaire : sur un marché particulier , l’offre est , par exemple , supérieur à la demande . J.S.MILL , par sa loi de l’offreet de la demande , démontre que la flexibilité des prix ( la capacité des prix à varier) permet de revenir à l’équilibre . En effet , si l’offre est supérieure à la demande , le prix diminue , l’offre diminue , la demande augmente , ce qui permet le retour à l’équilibre .

L’économie de marché est donc structurellement en équilibre : une intervention de l’Etat n’a donc aucun intérêt . Pire ,cela peut générer des effets pervers empêchant la reprise de la croissance .

B ) UNE INTERVENTION NEFASTE

Par son intervention tant structurelle que conjoncturelle , l’intervention de l’Etat empêche la reprise de l’activité économique : c’est ce que montre la période des années 70 .

1° ) LA POLITIQUE CONJONCTURELLE .

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale , ces politiques sontd’inspiration keynésiennes .

a- la politique monétaire ;

Elle consiste à accroître la quantité de monnaie en circulation . Or , selon FRIEDMAN , cette politique est certes positive à court terme , car elle modifie les anticipations des individus ; ils se croient plus riches , consomment donc plus , ce qui engendre une augmentation de la production .
Mais , à moyen terme , ils se rendent compteque cette augmentation des revenus a seulement été nominale et monétaire : leur pouvoir d’achat n’a pas augmenté , car l’augmentation des revenus a été corrélée avec l’augmentation des prix . Comme leur pouvoir d’achat est constant sur le long terme , ils reviennent à leur plan de consommation initial , la production revient alors à son niveau antérieur .
FRIEDMAN reprend donc la théoriequantitative de la monnaie d’I.FISCHER pour expliquer la forte inflation des années 70 : l’augmentation de la masse monétaire n’a aucune influence sur la production , elle n’a d’effets que sur l’augmentation des prix , car la sphère réelle et monétaire sont déconnectées .
Or , l’inflation peut empêcher la croissance économique en ayant des effets pervers , tant au niveau interne qu’au niveauinternational .
Au niveau interne , l’inflation gêne le comportement rationnel des individus , car tous les prix augmentent en même temps . En effet , le prix joue le rôle de signal et indique quels sont les produits les plus demandés , ceux dont la production est la plus rentable . Si tous les produits connaissent une augmentation des prix , les individus ne savent pas si cette augmentation est due à deseffets monétaires ( l’inflation) ou réels ( la demande est supérieure à l’offre ) . Cela empêche donc l’allocation optimale des facteurs de production : le travail et le capital ne sont pas placés dans les secteurs où ils permettent la plus forte croissance .
Au niveau international , l’accélération de l’inflation peut empêcher la reprise de l’activité : l’inflation engendre une perte de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dans quelle mesure la croissance économique peut-elle conduire à un développement qui soit durable ?
  • Dans quelle mesure la croissance économique peut-elle conduire à un développement durable ?
  • Dans quelle mesure la croissance économique peut-elle conduire à un développement durable ?
  • La mesure de l'activité économique et la croissance économique
  • L'activité économique dans les économies de marché peut-elle se concevoir sans l'intervention de l'état ?
  • L'intervention de l'état peut elle dynamiser la croissance
  • la croissance économique peut elle être soutenable
  • La diminution de l'intervention de l'état est elle source de croissance économique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !