david ricardo

3910 mots 16 pages
« Les principes de l’économie politique et de l’impôt »

Ricardo est un riche courtier en immobilier qui a monté son propre cabinet.
Le style et le ton de son ouvrage sont très différents de celui de Smith. Ricardo est un homme de sciences, ce qui l’amène à expliquer et illustrer toutes ses conclusions.

I. Thomas Malthus (1766 – 1835)

Son ouvrage publié en 1798 s’intitule « essai sur le principe de population ».
La croissance spontanée potentielle de la population (croissance géométrique) excède la croissance maximum de l’offre de la subsistance (croissance arithmétique).

Malthus considère que la population double tous les 25 ans (2,8% / an). Sa théorie est une généralisation des observations du taux de croissance qu’il a mené dans les états d’Etats-Unis du nord, où les moyens ne manquent pas.
Malthus voit par ailleurs une croissance arithmétique du taux de production car la surface de production est bornée, n’est pas extensible et les rendements de la terre sont décroissants.

Par conséquent, quelle que soit la situation de départ et quelques soient les raisons des deux progressions, la population doit rattraper l’offre de subsistance.

La question est de savoir quels sont les facteurs qui font que la croissance effective de la population s’adapte à la croissance des subsistances ?

Selon lui, il existe deux freins à l’expansion démographique :
Un frein destructif : exercé par deux voies : la misère (sous-alimentation, disette, épidémies…) et le vice (débauche, irrégularités sexuelles…) qui est nuisible à la procréation.
Un frein préventif : il se manifeste par la vice et par la maîtrise morale de soi-même.

Pour Malthus, parler du principe de population signifie 3 choses ou conséquences :
Tout excédent de subsistance par rapport au niveau de la population sera progressivement comblé par l’accroissement de la population. De plus, aucun des freins destructifs ou préventifs ne joue tant que cet écart n’est pas comblé.
Tout

en relation

  • David ricardo
    580 mots | 3 pages
  • David ricardo
    496 mots | 2 pages
  • David Ricardo
    802 mots | 4 pages
  • David ricardo
    2088 mots | 9 pages
  • David ricardo
    561 mots | 3 pages
  • David ricardo
    434 mots | 2 pages
  • David Ricardo
    842 mots | 4 pages
  • David ricardo
    1295 mots | 6 pages
  • Présentation David Ricardo
    2225 mots | 9 pages
  • Adam simth vs david ricardo
    1626 mots | 7 pages