Deviance

3481 mots 14 pages
Cette définition de la déviance par son rapport aux normes donne au sujet sa véritable ampleur. En effet, pratiquement toute notre vie sociale est organisée par des normes. Nous apercevons aisément celles qui sont le plus contraignantes, celles dont l’infraction entraîne une sanction juridique. Mais la définition du Bien et du Mal n’est pas le monopole du droit. Il existe une foultitude de normes sociales non moins impératives quoique non juridiques. Les normes familiales peuvent s’imposer par exemple aux enfants sans même avoir jamais été énoncées. Et leur non respect peut entraîner des sanctions physiques mais aussi psychiques : la plus banale est sans doute le sentiment de culpabilité. De même, dans la vie sociale de tous les jours et dans la vie professionnelle, il existe des choses qui " se font " et d’autres qui " ne se font pas " dont la sanction peut être autant voire plus dissuasive encore. La crainte de perdre sa réputation (donc la confiance de ses clients, de ses collègues ou de ses électeurs) peut par exemple être une menace beaucoup plus efficace que la sanction juridique. Enfin, il existe une infinité de normes sociales moins contraignantes mais qui nous conditionnent autant sinon davantage. En effet, selon la situation dans laquelle nous nous trouvons, nous adaptons consciemment ou inconsciemment notre façon de parler et de nous vêtir, nous contrôlons différemment nos gestes, nous exprimons ou nous n’exprimons pas tel ou tel sentiment (la joie, la colère, la surprise, le désir). Selon que nous sommes à une réception officielle ou à un déjeuner en famille, ou encore avec des camarades d’enfance, nous n’avons pas exactement le même comportement parce que les normes de ces groupes et de ces situations sont différentes.

Encadré : la relativité historique des normes

Les mentalités évoluent, chacun le sait bien. Les modifications de normes dues aux progrès techniques ou à l’évolution des croyances religieuses et politiques proclamées sont

en relation

  • Deviance
    2912 mots | 12 pages
  • Déviance
    1722 mots | 7 pages
  • Deviance
    28724 mots | 115 pages
  • Deviance
    3153 mots | 13 pages
  • Deviance
    477 mots | 2 pages
  • La déviance
    1123 mots | 5 pages
  • Deviance outsider
    2042 mots | 9 pages
  • Normes et déviances
    2472 mots | 10 pages
  • Sociologie de la déviance
    1620 mots | 7 pages
  • déviance et délinquance
    375 mots | 2 pages