Disertation sur le langage

1123 mots 5 pages
Introduction : La pensée est décrite comme la faculté humaine d'avoir des représentations mentales de la réalité. La pensée se manifeste dès lors qu’un individu se trouve dans une situation qui lui permet d’être dans un état de réflexion, qui le rend conscient de lui-même. Le langage, quant à lui, est représenté comme la faculté d'exprimer sa pensée grâce à des signes qui se combinent entre eux. D’après Descartes, il serait le propre de l’homme. Une entrave désigne un obstacle, une limitation dans la réalisation de quelque chose. Nous pouvons alors nous demander quelle relation unit ces trois termes ? Le langage serait-il une entrave à la pensée ? Plus encore, le langage empêche-t-il la pensée d'être libre ? Pour répondre à ces questions, nous nous demanderons dans un premier temps si le langage fait obstacle à la pensée ? Puis, dans un second temps, nous nous demanderons si, au contraire, le langage est indissociable de la pensée, s'il rend possible la pensée ?

Développement : Dans certaines circonstances, il nous arrive parfois d'éprouver le sentiment de ne pas pouvoir dire ce que nous pensons comme on le voudrait, de ne pas réussir à trouver les mots juste et représentatif de notre pensée propre. Le langage n'est alors pas toujours en relation avec l’interprétation de nos pensées. Autrement dit, il y a des pensées que le langage ne nous permet pas d’exprimer. Le langage peut apparaître alors comme un obstacle à la pensée. Comme l'affirme Bergson, notamment, dans son œuvre Le Rire : « nous ne voyons pas les choses mêmes ; nous nous bornons, le plus souvent, à lire les étiquettes collées sur elles ». En effet, comme l'a montré Bergson, les mots désignent des concepts généraux, et non des choses singulières. Étant donné que les mots ne dénotent que l’aspect impersonnel des choses, que leur aspect banal, on communique alors seulement ce qui est commun, c'est-à-dire les mêmes mots pour tout le monde alors que ce que nous pensons est personnel. Nous utilisons donc

en relation

  • Lettre d'intention
    467 mots | 2 pages
  • La contrainte
    526 mots | 3 pages
  • le theatre est-il selon vous,un spetactacle populaire
    3047 mots | 13 pages
  • Méthode de disertation historique et géographique
    896 mots | 4 pages
  • Figure de style
    1719 mots | 7 pages
  • Disertation critique | le dernier jour d’un condamné - victor hugo
    4101 mots | 17 pages
  • Compo
    5865 mots | 24 pages
  • Y a-t-il une servitude volontaire ?
    29087 mots | 117 pages
  • Droit des obligations
    18432 mots | 74 pages