Disproportion de l'homme, commentaire

Pages: 8 (1809 mots) Publié le: 5 janvier 2015
Les Pensées de Blaise Pascal ont été publiées à titre posthume par le comité de Port-Royal en 1670, soit huit ans après la mort de l’auteur. Il s’agit d’un ensemble de textes et de fragments qui devaient former une Apologie de la religion chrétienne, dans laquelle Pascal se proposait de défendre la religion contre les sceptiques et les libertins. Dans le fragment que nous allons étudier et quis’intitule « Disproportion de l’homme », Pascal pose le problème de la place de l’homme dans l’univers, entre l’infiniment grand et l’infiniment petit. Cette interrogation a pour arrière-plan les récents progrès dans le domaine des sciences : en astronomie, les découvertes de Copernic et de Galilée (invention de la lunette astronomique en 1609) ont bouleversé la perception que l’homme a de l’univers(on passe d’un monde clos dont l’homme est le centre à un univers infini) ; en médecine, les progrès sont également déterminants avec l’invention des premiers microscopes vers 1615, et la naissance de la micrographie, vers 1660, qui permet d’observer des éléments invisibles à l’œil nu (les bactéries). La science moderne, fondée sur l’observation et l’expérimentation, est en train de naître. En sefondant sur ces nouveaux concepts d’infiniment grand et d’infiniment petit, Pascal rédige un texte dont le but n’est pas scientifique, mais apologétique : comme dans la plupart des textes des pensées, il s’agit de faire éprouver à l’homme la fragilité de sa position, et de le ramener vers Dieu. Nous nous demanderons ainsi par quels moyens Pascal tente de persuader l’homme qu’il n’est plus au centrede l’univers et que sa situation tragique l’oblige à se tourner vers Dieu. Nous verrons dans un premier temps que la structure du texte est par elle-même éloquente car elle exprime et matérialise la situation de l’homme, entre les deux infinis, en interrogeant sa position. Nous nous attacherons ensuite à montrer que la mise en lumière de cette disproportion de l’homme est au service d’uneargumentation, qui vise à persuader le lecteur qu’il ne peut échapper au caractère tragique de sa condition qu’en se tournant vers Dieu.

I. La question de l’homme entre les deux infinis.
Même s’il est resté à l’état de fragment, le texte est construit de façon très précise et pensée. On distingue en effet deux grands mouvements : les deux premiers paragraphes sont consacrés à l’infiniment grand.Le lecteur est invité à situer l’homme dans le cosmos, désigné par les substantif « univers » (l. 3) et « nature » (l. 1 et 8). La chute de ce premier mouvement est marquée par une interrogation sur la place de l’homme dans l’infini. Puis la quasi-totalité des deux paragraphes suivants (l. 20-38) est consacrée à la situation de l’homme par rapport à l’infinie petitesse de la nature, qui fait delui un « colosse » (l. 37) et « un tout à l’égard du néant » (l. 38). Enfin, ces deux mouvements en miroir sont synthétisés dans la dernière partie du texte, des lignes 38 (« Qui se considérera… » à 46, qui analysent la position très déséquilibrée et « vertigineuse » de l’homme pris entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, et donc deux fois disproportionné, ce qu’exprime parfaitement laphrase chargée d’hyperboles définissant ce qu’est l’homme dans la nature : « Un néant à l’égard de l’infini, un tout à l’égard du néant, un milieu entre rien et tout […] ». Cette situation à la fois inquiétante et inconfortable est matérialisée par l’interrogation de la ligne 19, qui place de façon concrète l’interrogation sur l’homme entre les deux mouvements consacrés à chacun des deux infinis.La première partie du texte est consacrée à une évocation de l’immensité de la nature dans un mouvement d’élargissement progressif que le lecteur est invité à suivre. Conséquence : diminution progressive de celui qui sert de critère de référence : l’homme. Les termes désignant cette immensité sont nombreux et souvent hyperboliques (nature entière, vaste tour, firmament, monde visible etc…)....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Disproportion de l'homme
  • Disproportion de l'homme
  • Disproportion de l'homme
  • Disproportion de l'homme blaise pascal
  • Disproportion de l'homme
  • Disproportion de l'Homme
  • Lecture analytique Disproportion de l'Homme
  • Pascal " disproportion de l'homme" fragment 230 in pensées

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !