Dissertation: douter est-ce renoncer à la vérité

Pages: 5 (1092 mots) Publié le: 1 février 2015
Devoir de philosophie :
Douter, est-ce renoncer à la vérité ?

Dans l'usage courant le mot douter se rapporte à une interrogation, un manque de certitude ou une méfiance quant à la sincérité de quelque chose ou quelqu'un. Le doute revient à admettre qu'on ne sait pas.Le verbe renoncer se rattache à un abandon et un désistement. La vérité a ici un sens plus complexe. On peut la définir endisant que constat descriptif de la réalité. On viendra donc à se demander :
Le doute détruit-il la vérité ?
On verra tout d'abord que le doute d'une vérité dogmatique est destructeur puis que le doute peut aussi être vue comme le chemin de la vérité.

Dans certains cas la vérité est dogmatique. Par là on entend qu'elle est une affirmation considérée comme fondamentale, incontestable etintangible par une autorité politique, philosophique ou religieuse. Les premières personnes à qui on pense lorsque l'on évoque cela sont les fanatiques religieux. Quand on dit fanatisme, on évoque obstination, entêtement, croyance aveugle et acharnement sans limite. Le fanatisme nous rend sourd et compacte ce qui ne nous met dans une situation de renfermement par rapport à l’extérieur et surtoutvis-à-vis aux avis, idées ou remarques. La vérité devient abstraite car seule la notre reste vrai. L'écrivain français du 19ème siècle Victor Hugo dit : “ Rien n’égale la puissance de surdité volontaire des fanatismes.”. Par là l'écrivain appui le fait que les fanatiques ont une vision réduite de la vérité. En doutant de leurs idées religieuses tout est remit en question, voir détruit. La question “Y at-il un paradis où l'on va après la mort ?” peut engendrer une confusion considérable. Les croyants pourraient se poser des questions comme “Pourquoi agir de telle ou telle façon si rien ne nous attend après ?'. La croyance religieuse repose sur une certitude qui est la sienne et qui pour fonctionner, ne doit pas être douter.
L'autre forme de vérité dogmatique est la superstition. La superstitionse définit comme un ensemble de croyances et de pratiques irrationnelles en contradiction avec l'ordre de la nature et la raison. C'est une relation inexplicable entre deux éléments qui ne sont pas logiques. Les gens réellement superstitieux sont rares. Par exemple le numéro treize est généralement considéré comme un chiffre porte-malheur. Bien que cette superstition est ridiculisée par beaucoupde personnes, certaines personnes annulent tout rendez-vous un vendredi treize. Même ceux qui ne croient pas en de telles superstitions, ne sont pas surpris lorsque pleins de malheurs se produisent un vendredi treize. Cette superstition devient donc une vérité général incontestable qui n'a été en aucun cas démontré. La superstition religieuse existe aussi. Elle est en général plus « dangereuse »que celle de fait commun comme le chiffre treize. Si cette superstition est « brisé » elle peut mené au malheur et au désespoir. Elle n'est elle aussi pas contestable. Le philosophe Kant dans son texte Les Maximes fondamentales de la raison accuse la superstition d'être un simple préjugé. Pour lui la superstition a renoncé à faire un usage proprement rationnel de sa raison. Le philosophe conseil dene pas s'enfermer dans sa logique qui n'est peut être pas la bonne. Dans les deux cas évoqués le doute de la vérité est dévastateur. Il détruit une vérité qui est dite « incontestable ». De ce fait elle disparaît.
Le doute n’est pas un renoncement à la vérité, c’est au contraire une façon de le chercher. Platon affirmait que l’origine de la philosophie est l’étonnement, c’est-à-dire cetteattitude qui consiste à s’interroger, à ne pas se satisfaire des réponses toutes faites et des opinions. Le philosophe ne possède pas la vérité, il la recherche. Certains philosophes comme Socrate par exemple pense que la reconnaissance de sa propre ignorance est la condition pour trouver la vérité. Le doute permet de trouver la vérité lorsqu'on parle d'illusion par exemple. Une illusion est une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Douter, est-ce renoncer à la vérité ?
  • douter est-ce renoncer à la vérité
  • Douter, est ce renoncer a la vérité ?
  • Douter est ce renoncer a la vérité?
  • Douter est-ce renoncer à la vérité?
  • Douter, est ce renoncer à la vérité?
  • Douter, est-ce renoncer à la vérité ?
  • Philosophie: douter est-ce renoncer à la vérité ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !