Dissertation Musique Religieuse

1055 mots 5 pages
lundi 4 mai 2015
Dissertation Histoire de la musique :

« La fin du 16e siècle a révolutionné la situation de la musique d’église, aussi bien chez les catholiques dans le sud, l’ouest, le centre de l’Europe que chez les protestants au
Pays-Bas et dans une grande partie de l’Allemagne (…) »
À l’aide d’exemples précis, vous commenterez cette phrase de Franz Koerndle en centrant vos propos sur la période chronologique allant de la fin du 17e jusqu’à la moitié du 18e.

Séduction des masses, exhortation des passions. La contre-réforme est issue de cette volonté visant à faire reculer puis disparaître le protestantisme, par l’utilisation du soft power. L’opéra, le soliste, et le drame, vont peu à peu se faire une place dans différents styles musicaux religieux en Italie, en France puis dans le Nord de l’Europe.
Dès lors on peut se demander comment la musique religieuse, après les grands changements apportés par la réforme protestante, puis la contre-réforme catholique, évolue de la fin du 17e à la moitié du 18e.
Nous traiterons d’abord de la musique en Italie et en France, puis de la musique de l’église luthérienne.

I/ musique religieuse Catholique
La musique Italienne :
Il existe une grande diversité des styles dans les motets en fonction de la destination.
On écrit encore dans le style de Palestrina au 17e, ou dans le faux bourbon, les instruments peuvent jouer colla parte. Mais on peut aussi écrire dans le style moderne : le style concertant. Les musiciens ne choisissent pas le style dans lequel ils écrivent : la musique religieuse est une musique fonctionnelle. Dans une cathédrale très conservatrice il n’y aura pas d’instrument, une autre cathédrale fera le choix de la musique d’opéra pour attirer les fidèles etc…
L'influence de l’opéra et de la cantate conduit à la création de l’oratorio, qui n’est finalement qu’un drame parlant d’un sujet religieux. Pur produit de la contre-réforme il peut être écrit en langue vernaculaire, pour faciliter la compréhension du

en relation

  • Jacqyes
    636 mots | 3 pages
  • Jean jacques rousseau
    596 mots | 3 pages
  • L'art est il une affaire publique ?
    665 mots | 3 pages
  • La philosophire
    3562 mots | 15 pages
  • La poésie
    1222 mots | 5 pages
  • Sujet francais l
    1683 mots | 7 pages
  • Les lumieres
    806 mots | 4 pages
  • Étude de texte
    1591 mots | 7 pages
  • dossier sur l'histoire du théâtre
    1083 mots | 5 pages
  • Commentaire de "Ce que dit Elsa" de Aragon
    907 mots | 4 pages