Dissertation science politique

Pages: 17 (4072 mots) Publié le: 26 mars 2012
Sciences Politique

I. Introduction

2 .1 Grande polysémie de politique

2.2 Politique au sens courant

Faible intérêt, surtout pour les jeunes (1/3 se disent intéressés)

Politique ~ Péjoratif (Attention à l’amalgame !)

2.3 Politique pour la science politique

POLITIQUE Tout ce qui se rapporte au POUVOIR ! (sans aucune connotation positiveou négative)

POUVOIR = Tout (sous diverses formes) ce qui assure un ordre commun des conduites dans une société



3. LES ACTEURS POLITIQUES

|POUVOIR |TYPE D’ACTEURS |CATEGORIE MACRO |
|Occupation |Gouvernants |Publics|
|Mise en œuvre |Administration publique |Publics |
|Influence |Groupe d’influence (ex. GP…) |Privés |
|Conquête indirecte |Parti politique|Privés |
|Opinion |Citoyen/Opinion publique |Privés |
|Médiatisation |Médias |Publiue/privés |


3.2. La classification idéologique la pluscourante des acteurs politiques : l’axe gauche/droite

• Objet : les idéologies politiques (véhiculées par les discours et/ou pratiques). Elle porte sur la conception du pouvoir et de son fonctionnement.



• Origine : France, 1789 (enjeu : veto royal) => vote pour savoir si le Roi garde son « veto royal » sur les lois votées. Ceux qui étaient pour le maintien du veto se sont mis àdroite sur l’estrade (pour le vote), ceux qui étaient contre, se sont mis à gauche.



Connotation : Droite : maintien de l’ordre établi.

Gauche : Pour le changement en faveur du peuple.

• Sens courant :

-Gauche : Progressiste/réformiste

-Droite : Conservatrice/immobiliste



La théorie de N. Bobbio (homme politique italien) :



• Base : uncritère principal : l’égalité. Tout le monde vivrait dans des gratifications sociales identiques. On classerait selon la distance/le rapport/le degré de à ce critère.

+ Un sous-critère : la liberté



• Positionnement d’un acteur sur l’axe :

-Axiologiquement neutre

-De portée relative : (Ex. Aux States, Obama serait de gauche, en Europe, il serait de droite) On est de gauche oude droite par rapport à l’autre.

• Représentation : Ligne continue à 5 (EG, G, C, D, ED), 10 ou 15 positions

• Classification (par rapport au critère de l’égalité) englobante ou partielle ?





3.3 La théorie des clivages Lipset/Rokkan, 1967

• 2 postulats :

-Tout parti naît d’une volonté de défendre les vues d’un « monde social », par rapport à un versant del’un des 4 clivages sociaux historiques de la modernité occidentale.

Clivage = opposition profonde et durable, qui divise deux parties de la société.

-Tout parti se distingue (ensuite) globalement des autres par un positionnement différencié sur les clivages sociaux présents.

Théorie des clivages

| | Clivages|Partis |
|Révolution industrielle |Capital-Travail |Bourgeois/ouvriers |
| |Ville-campagne |(Urbains)/agrariens |
|Révolution nationale |Eglise-Etat...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation « les apports et les enjeux de la recherche documentaire en sciences politiques »
  • Homme politique, un métier comme les autres? (dissertation sciences politique)
  • sciences politiques
  • science politique
  • Sciences politiques
  • Science politique
  • Science politique
  • Science politique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !