Dissertation "l'intolérable

Pages: 7 (1648 mots) Publié le: 14 novembre 2012
« L’intolérable »

Dans la langue française, la notion d’intolérable est, la plupart du temps, un acte que l’on ne peut pas supporter, qui nous est vraiment insupportable. Le mot en lui même est un adjectif privatif, il marque donc l’absence, la privation de quelque chose. C’est ce qu’on ne peut accepter, ce qu’on ne peut admettre. L ‘adjectif peut se rattacher à toutes sortes de nom,si tôt que l’on décide qu’un acte a été trop loin, ou qu’il a dépassé une limite dans notre propre perception des choses. Si l’on utilise son antonyme pour le définir : il s’agit de ce qui n’est pas tolérable. Alors en quel sens je dois accepter l’intolérable ? Est-ce une notion qu’il est nécessaire d’employer, ou au contraire est ce plutôt une dénonciation ? L’intolérable est avant tout unenotion injuste, ce qui est intolérable est montré du doigt, c’est ce que l’on juge comme défavorable. Mais en même temps il est difficile de tout tolérer, chacun possède une limite à ce qu’il peut vivre et endurer quotidiennement, il faut donc définir ce qui est tolérable de ce qui ne l’est pas. Enfin, puisqu’il est nécessaire de mettre des limites à ce qu’il est permis de faire ou non, l’intolérablec’est aussi apprendre à surmonter ce que je ne supporte pas sans pour autant changer ma façon de penser.


Lorsque l’on parle de quelque chose qui nous paraît être intolérable, inconsciemment, et sans vraiment avoir l’impression de le définir de la sorte, on réalise une critique de ce qui a été précédemment caractérisé par cet adjectif. En effet, de la notion d’intolérable émane uneconnotation particulièrement négative ; c’est un terme qui est souvent utilisé pour parler de choses qui semblent tout à fait injustes. Tout ce qui est intolérable est bon à proscrire et l’idée même de l’intolérable est une condamnation. Condamnation pour immoralité, pour irrespect et pour tout un tas d’autres choses qui peuvent entrainer jusqu’à des états de chocs dans certains cas extrêmes. Ceterme particulièrement hostile, provient essentiellement de la relation qu’entretiennent les hommes entre eux, et c’est souvent ce qu’ils se font subir les uns aux autres qui donne tout son sens à l’adjectif même d’intolérable.
Hobbes, dans Le Léviathan explique que les hommes ont tendance à s’attaquer et à se détruire les uns les autres : ils restent naturellement ennemis. Les hommesincriminent l’humanité par leurs actes, et c’est précisément par ces actes même de barbarie dans la sociabilité que le terme d’intolérable a pu trouver sa place et prendre une connotation spécialement négative. Le rapport des hommes entre eux permet, entre autres, de se représenter ce que signifie clairement l’intolérable. Il s’agit de ce qu’on ne peut pas supporter. Ainsi, un peuple qui massacre unautre peuple pour des raisons variées sera décrit comme un peuple intolérable. L’idée même que l’on puisse réagir de la sorte peut complètement bouleverser quelqu’un qui n’est pas d’accord avec cette façon de procéder. Ce peuple suscite une répugnance. L’adjectif « intolérable » soulève le caractère déplaisant et répulsif de l’acte entrepris par le peuple.
Bayle rend aussi parfaitement compte,dans Dictionnaire histoire et critique de l’idée d’inculpation forte que revêt l’adjectif. Lorsque l’on parle d’une religion intolérable, c’est une religion qui n’accepte pas les divergences d’opinion et ne supporte pas que l’on n’agisse pas exactement comme elle l’entend. Dans ce cas, elle est catégorique et use de la violence pour se faire respecter. C’est le cas au XVIème siècle Bayle soulignequ’au moment de la diffusion du Christianisme : le rapport entre les hommes était tel que tous ceux qui refusaient de se convertir « au vrai Dieu » allaient se faire massacrer. Ce sont des actes encore une fois qualifiées d’intolérables : la connotation n’a pas changé, elle traduit toujours l’injustice et l’absence d’humanité. L’intolérable semble donc avoir un aspect fort négatif, est-il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'intolérable
  • L'intolérable
  • Le roman est il une feinte pour échapper a l'intolérable ?
  • Le roman est-il « une feinte pour tenter d’échapper à l’intolérable »
  • Dissertation sur la dissertation
  • Dissertation
  • Dissertation
  • Dissertation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !