Dissetes

Pages: 15 (3713 mots) Publié le: 30 janvier 2011
COURRIER DES LECTEURS
QUI SOMMES-NOUS
CONTACT
RSS 

*

*
*
*

-------------------------------------------------
Haut du formulaire
Rechercher
Bas du formulaire
Menu principal
Le film de la semaine

Mystères de Lisbonne
Critiques de la semaine
Alpha & Omega en 3D
Bassidji
Biutiful
Divorce à la finlandaise
Les Petits Mouchoirs
Mystères de LisbonneToujours a l'affiche
Les Rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch
La Vie au ranch
La Femme aux cinq éléphants
Jean-Michel Basquiat : The Radiant Child
Kaboom
Entre nos mains
Analyses & textes

M. Night Shyamalan
[dossiers]

India Song
[gros plans]

Fading
[hors-champ]
Actualités cinéma
| Catherine Breillat [rétros] |
| Mehran Tamadon [entretiens] |

| TheGamekeeper / Raining Stones − édition DVD [dvd] |
| Judd Apatow [livres] |

| Quinzaine du cinéma francophone [festivals/expos] |
------- Partenaires ------- |


|
Grandeur de la déchéance
Macbeth
réalisé par Orson Welles
Gros Plans > 25 mai 2010
Macbeth (1948) est la première incursion d’Orson Welles dans l’œuvre de William Shakespeare. Un chef-d’œuvre insolite, qui fait figure defilm-charnière dans une filmographie pour le moins chaotique. Alors que sa cote est en chute libre dans un Hollywood de plus en plus hermétique à son talent, Welles est résolu à tourner coûte que coûte, n’hésitant pas à s’associer avec le studio Republic, usine à séries B voire Z, lui qui, naguère, avait bénéficié, pour son premier film, du contrat le plus faramineux jamais signé avec une majorjusqu’à ce jour. Le financement dérisoire, les décors en carton-pâte et les comédiens de seconde zone achèvent alors de ternir sa sulfureuse réputation. Macbeth met à la fois un terme à sa carrière de réalisateur hollywoodien et amorce sa vie d’artiste maudit, jusqu’au-boutiste et fauché. Ses films adopteront désormais une texture particulière, mélange de bric-à-brac bon marché et de virtuositécinématographique indépassable. En Amérique, Welles est désormais un « has been ». Pourtant, Macbeth est une œuvre dont la puissance visuelle, l’audace formelle et la complexité dramaturgique n’a d’égale que la pauvreté de ses moyens.

L’expressionnisme abstrait contre l’académisme
Macbeth de William Shakespeare est une pièce sur les effets néfastes de l’ambition. Macbeth, chevalier haut gradé, croisedes sorcières qui lui prédisent qu’il sera roi. Fort de cette annonce et encouragé par sa femme, il assassine son souverain pour accéder au trône. Il devient un tyran sanguinaire dont la fureur et la folie le mèneront à sa perte.
Sorti la même année que le très sage Hamlet de Laurence Olivier, le Macbeth d’Orson Welles en déconcerta plus d’un. Jouant de son petit budget pour créer une atmosphèrefantasmagorique et mortuaire, le film va à l’encontre de toute idée reçue sur l’œuvre de Shakespeare, Ce qui perturba les spectateurs d’alors, c’est l’adaptation sans concession de la pièce originale, à commencer par l’accent écossais qu’adoptent les comédiens. Welles avait compris que l’idée d’un théâtre élégant et précieux s’accordait peu avec les histoires tourmentées et extrêmement violentesdu célèbre dramaturge anglais. Le théâtre britannique, contrairement au français ou à l’italien, n’est pas issu des préceptes d’Aristote et des unités qu’il préconisait. Là où raffinement et bienséance régnaient sur le continent, le public insulaire d’outre-Manche se gaussait souvent devant un spectacle « barbare » où il n’était pas rare de voir des effluves de sang. Pour Welles, la seule idéed’une représentation académique de Shakespeare est une absurdité, un non-sens total.
L’onirisme cauchemardesque de la mise en scène hante le film dès les premières images de brume en fondu enchaîné, bercé du son d’un orage tonitruant. S’y ajoutent des voix de femmes âgées, récitant une formule monstrueuse et préparant une mixture maléfique. De leur potion poisseuse sort un pain de glaise que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissett
  • Disset
  • Disset'
  • Disset
  • Disset
  • Disset
  • Dissete
  • Disset

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !