doc la rafle

Pages: 9 (2058 mots) Publié le: 18 juin 2014
Corrigé (bac blanc n°2 TES et L)
Etude d'un ensemble documentaire :La mémoire de la Shoah en
France
Analyse des documents
◆ Question 1. Nombreux ont été , dès cette époque, les survivants à vouloir témoigner de l’horreur du génocide,
mais ce n’est que bien plus tard que l’opinion se montrera plus réceptive à l’évocation de cette tragédie. Les
souffrances qu’ils ont endurées paraissenttellement inouïes que le récit de leur détention, comme en témoigne
Simone Veil, rencontre l’incrédulité. Par ailleurs, l’opinion ne fait pas encore la différence entre le sort des
déportés politiques et celui des personnes déportées, enfants et vieillards compris, en raison de leur origine juive.

◆ Question 2. Pour certains, la « refondation de la mémoire » juive de la guerre a commencé, enFrance comme
ailleurs, avec le procès Eichmann en 1961. Par ailleurs, la guerre des Six- Jours, en 1967, a réactivé au sein de la
communauté juive l’angoisse d’une nouvelle catastrophe que serait la destruction d’un État-refuge pour le
peuple juif. En 1985, Claude Lanzmann réalise un film de plus de 9 heures entièrement consacré à la Shoah. Le
titre choisi a contribué à répandre l’usage de ce mothébreu pour désigner le génocide des juifs, même si aux
États-Unis,

◆ Question 3. Comme le rappelle Simone Veil, le gouvernement provisoire, dirigé par le général de Gaulle, s’est

attaché à reconstruire au plus vite l’unité nationale. La « parenthèse » vichyste doit être refermée. La « vraie »
France, celle de la Résistance et de la France libre, doit effacer le souvenir du régime qui acollaboré avec
l’occupant et persécuté les juifs (mythe). Comme le dit encore François Mitterrand en 1994, les seuls coupables
français appartiennent donc aux « minorités activistes » qui ont saisi l’occasion de la défaite de 1940 pour
s’emparer du pouvoir et pour installer un « état de fait ».

◆ Question 4. Pour François Mitterrand, la France, c’est la République, et Vichy, qui a sabordé laRépublique
en 1940, n’est donc pas la France. C’était déjà la raison pour laquelle le général de Gaulle avait refusé de
proclamer solennellement le rétablissement de la République à l’Hôtel de Ville lors de la Libération de Paris, la
République n’ayant pour lui jamais cessé d’être.

◆ Question 5. Dans son allocution prononcée en 1995 (doc. 4), Jacques Chirac tranche avec l’attitude de sesprédécesseurs. Jacques Chirac choisit au contraire d’assumer ces « moments qui blessent la mémoire, et l’idée
que l’on se fait de son pays ». C’est bien « par des Français, par l’État français » que les juifs ont été arrêtés pour
être déportés, même si le crime en incombe d’abord, rappelle Jacques Chirac, à « la folie criminelle de
l’occupant ». L’expression « État français » ne renvoie plusseulement à Vichy, puisqu’un peu plus loin, le
président déclare « reconnaître les fautes du passé, et les fautes commises par l’État ». Jacques Chirac choisit
donc de reconnaître, au nom de la continuité de l’État, les fautes commises par l’administration française sous
l’autorité du gouvernement de Vichy (« sous l’autorité de leurs chefs »).
.
Réponse organisée au sujet
Au retour des raressurvivants de la Shoah, la société française découvre l’horreur des camps d’extermination nazis. La
mémoire du génocide évolue du lendemain de la guerre jusqu'à nos jours. En quoi cette mémoire est-elle plurielle et
comment a-t-elle évoluée ?
Les premiers témoignages sur le génocide des juifs ne rencontrent au lendemain de la seconde guerre, qu’un écho
limité dans l’opinion. Les victimes juives de laguerre sont confondues avec les autres victimes de la déportation. La
complicité des autorités de Vichy est largement occultée. Le texte, extrait des mémoires récemment publiées de Simone
Veil, revient sur les difficultés éprouvées par les survivants de la Shoah au lendemain de la guerre pour faire connaître le
sort réservé aux juifs par les nazis. Parmi les déportés revenus de l’enfer...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La Rafle
  • la rafle
  • La rafle
  • La rafle
  • La rafle
  • La rafle
  • La rafle
  • La Rafle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !