Dom juan i, 2

1149 mots 5 pages
I – UN ELOGE DE L’INCONSTANCE A / La construction de l’argumentation1 ) Réfutation de la thèse adverse ( fidélité ) : · La tonalité exclamative : DJ commence par un « Quoi ! » expressif (l. 15), qui suggère que l’idée que défend Sganarelle est impensable et inadmissible. · Les questions rhétoriques : « Tu veux qu’on se lie (…) ? » (l. 15-16). Le héros n’attend évidemment pas de réponse et la forme interrogative est une façon de dénoncer des propos soit-disant scandaleux. · Les accumulations : « tu veux qu’on se lie (…), qu’on renonce (…), et qu’on n’ait plus d’yeux pour personne ? » (l. 15-16 ) ; la phrase semble présenter une liste de reproches. Elle montre le poids que représenterait un tel comportement pour Dom Juan. · L’ironie : DJ utilise ensuite l’ironie à travers l’expression « la belle chose » (l. 16). Cette phrase signifie le contraire de ce qu’elle dit, et vise à critiquer ce que dit Sganarelle. · Le champ lexical de la mort : La fidélité est associée à une idée de mort, comme dans les expressions « ensevelir dans une passion » (l. 16) ( image de l’enterrement ), « être mort dès sa jeunesse » (l. 17) et « nous nous endormons » (l. 28). Par opposition, il valorise l’infidélité en lui associant l’idée d’un réveil « réveiller nos désirs » ( l. 29). 2 ) L’exposition de la thèse défendue ( infidélité ) : introduit par « pour moi » (l. 19).3 ) conclusion de l’éloge : « Enfin » indique le bilan. DJ termine par une comparaison audacieuse entre ses conquêtes amoureuses et celles d’Alexandre le Grand. B / L’énonciation1 ) Don Juan cherche à convaincre Sganarelle et pour cela il adopte une posture énonciative complexe : tantôt il s’affirme et revendique bien haut sa position, tantôt il s’abrite derrière des opinions qu’il présente comme étant conventionnelles. L’emploi des pronoms dans la tirade est révélateur de ce jeu de cache-cache de Don Juan.2 ) La P1 : Dans le passage allant de « Pour moi » (l. 19), expression

en relation

  • Dom juan, i, 2
    727 mots | 3 pages
  • Etude dom juan i, 2
    1852 mots | 8 pages
  • Dom juan, molière, i, 2
    516 mots | 3 pages
  • Dom juan : i, 2 l’éloge de l’inconstance
    530 mots | 3 pages
  • Dom juan acte i scène 2
    1871 mots | 8 pages
  • Synthese dom juan acte i, 2
    987 mots | 4 pages
  • Dom juan acte i scene 2
    1650 mots | 7 pages
  • Dom juan i, 2 la tirade de l'inconstance
    1700 mots | 7 pages
  • dom juan acte I scene 2
    1544 mots | 7 pages
  • Dom juan, acte i, scène 2
    1493 mots | 6 pages