Droit communautaire

526 mots 3 pages
TD 2 Droit communautaire
Quels sont les apports du traité de Lisbonne ?

Le traité de Lisbonne vise à améliorer le traité de l’UE... L’UE n’est pas une fédération mais une construction originale de l’UE comme disait Jacques Delors. L’équilibre entre la dimension communautaire et intergouvernemental n’est pas modifié par le traité de Lisbonne. Certaine dispositions renforce la logique communautaire, d’autre confirme la nature intergouvernementale de l’union européenne, ainsi le traité rénove l’architecture des institutions, assoupli la prise de décision, et renforce la représentation extérieur de l’union.
Le traité de Lisbonne, traité plus modificatif que réformateur permet-il de garder l’équilibre communautaire et intergouvernementale de l’UE ? I) Un renforcement de la logique communautaire du traité

On va voir tous les apports nouveaux pour la logique communautaire A) Une union plus démocratique et plus transparente.
La personnalité juridique, l’apparition des principes fondateurs de l’UE, la répartition des compétences est plus claire, de nouveaux droits pour les citoyens. La citoyenneté européenne est affirmée, la charte des droits fondamentaux devient opposable. Un citoyen européen peut s’en prévaloir devant les juges pour faire annuler des actes pris par les institutions de l’UE ou par les états membres.
La création de droit d’initiative citoyenne, (les citoyens européenne peuvent demander à une institution de prendre des décisions et la procédure dans l’art 23 du traité fondateur de l’UE) droit de pétition.
Une Europe plus protectrice face à la mondialisation. Il existe une clause social général garantissant une protection social adéquate, la lutte contre l’exclusion sociale, le droit à la santé humaine etc. les services public à caractère économique sont inscrit dans le traité, par contre les service purement administratif sont du domaine des Etats membres.
Des progrès en matière de politique étrangère (création de haut représentant

en relation

  • Droit communautaire
    3164 mots | 13 pages
  • Droit communautaire
    1736 mots | 7 pages
  • Le droit communautaire
    5456 mots | 22 pages
  • Droit communautaire
    640 mots | 3 pages
  • Droit communautaire
    6515 mots | 27 pages
  • Droit communautaire
    529 mots | 3 pages
  • Droit communautaire
    8708 mots | 35 pages
  • Droit communautaire
    4306 mots | 18 pages
  • Droit communautaire
    1822 mots | 8 pages
  • Le droit communautaire
    374 mots | 2 pages