Droit et éthique

Pages: 13 (3136 mots) Publié le: 9 octobre 2012
Droit et éthique

« Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de Cour vous rendront blanc ou noir ».
LA FONTAINE, Fables, VII, 1, Les animaux malades de la peste.

Le tableau à dresser de la justice est-il si noir ? On ne peut s’en remettre à un témoignage si vieux même s’il provient d’une plume si prestigieuse, pour affirmer que le droit méconnait la bonne éthique. On necompte plus le nombre de fictions (Le procès, de Kafka, par exemple) mettant en scène un droit corrompu, soumis au pouvoir de l’argent et de l’influence politique. Quel contraste avec les dires d’Ulpien datant du IIème siècle avant J-C : «jus est ars aequi et boni » (le droit est l’art du juste et du bon.) Aujourd’hui, le monde de la finance serait devenu le dirigeant cupide de l’ordre mondial,converti au capitalisme ultra-libéral, au culte de l’argent et du pouvoir. La crise financière récente déclenchée par la faillite des deux fonds d’investissement de Lehmann Brothers a semblé confirmer cette idée dans son relatif « dénouement » (les indispensables réformes structurelles des institutions financières ont plutôt été remises à plus tard). En effet, malgré leur responsabilité indéniabledans le chaos économique et social qui a résulté de leurs abus spéculatifs -ayant souvent pour enjeux les patrimoines de ménages de la classe moyenne dépourvus de moyens de défense contre les redoutables techniques commerciales des banquiers ou bien des denrées alimentaires vitales pour la survie de certaines populations-, de leur utilisation excessive de produits financiers dérivés totalementdéconnectés de l’économie réelle, bref de leur mépris total de l’intérêt commun, certains acteurs reliés aux firmes transnationales financières et beaucoup d’autres criminels en col blanc n’ont été inquiétés de nulles sanctions proportionnelles à la gravité de leurs actes, pourtant à l’origine d’une des plus grandes récessions de l’histoire. Ils auraient dû pourtant réparer les dommages, comme la viedans notre société -conforme à une certaine éthique- le présuppose. En effet, l’exercice de la force obligatoire du droit doit aboutir à la paix sociale.

L’éthique est un ensemble de normes et de principes propres à chaque individu dont la finalité n’est rien de plus que de déterminer un comportement pour agir au quotidien envers les autres et envers soi-même, les sanctions qui y sont associéessont informelles ( elles ne sont pas systématiques et organisées par une institution spécialisée). Il existe une infinité d’éthiques, propres aux mœurs, personnalités et valeurs culturelles de chacun ; l’éthique est ainsi, par définition, dénuée de vérités absolues, telles que l’existence du bien et du mal. L’immoralité peut être considérée comme une certaine forme d’éthique, de même que deslogiques criminelles. Le droit, quant à lui est un ensemble de normes et de règles écrites ou non, ayant la vocation de régir la vie en société, grâce à une autorité supérieure, dont le pouvoir de contrainte est légitimement délégué et accepté par les membres de la communauté. C’est un système normatif parmi d’autres, pas forcément le meilleur ou le plus efficace, malgré sa caractéristique propre quiest la sanction potentielle et organisée de son non-respect. Ethique et droit sont donc rapprochés par leurs vocations à normaliser les comportements humains. Le droit peut sembler de prime abord plus étriqué que l’éthique. Il sanctionne des « bons »(bonus conférés aux acquéreurs de voitures à faibles émissions de dioxyde de carbone par exemple) et des « mauvais » (amendes, peines deprison…)comportements, cela dénotant d’une vision de la vie en termes absolus et réducteurs ; mais les choses ne sont pas si simples. Il y a deux réalités du droit, selon Georges Vedel : un droit normatif ; celui qu’on vient de décrire, et un droit « factice », c’est-à-dire contingent, relatif au contexte dans lequel il s’applique. Qu’entend-on par-là ? Comment s’articulent les liens entre éthique et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Droit et éthique
  • Ethique et droit
  • Éthique du droit
  • Droit et éthique
  • Droit et ethique
  • Ethique droit
  • Droit et ethique
  • Ethique droit et politique shopenhauer

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !