Droit pénal des sociétés

63034 mots 253 pages
Introduction

I. Les composantes de la matière

C’est la combinaison de 2 matières. Est-ce que l’une des matières absorbe l’autre? Est-ce qu’elles coexistent? Ou encore, est-ce que du rapprochement du droit pénal avec le droit des affaires naît une autre matière autonome, spécifique, qu’est le droit pénal des affaires? Question du mythe ou de la réalité du droit pénal des affaires.

A. Les matières associées

1. Droit des affaires

L’expression est juridiquement consacrée. Quelles en sont les frontières? La notion est floue, empirique. Alexandre Dumas disait « Les affaires ? C’est bien simple, c’est l’argent des hommes. » Un autre disait « les affaires sont les affaires ». On s’accorde à reconnaître que le domaine du droit des affaires est plus vaste que celui du droit commercial (actes de commerce). Le droit des affaires englobe d’autres matières. Le terme « affaires » englobe le commerce mais il inclut d’autres branches du droit : fiscal, social, civil, droit de l’environnement… Conclusion : c’est une branche du droit qui a un caractère pluridisciplinaire. Le terme affaires est à la fois polymorphe et imprécis.

2. Droit pénal

C’est davantage délimité. C’est une branche du droit constituée par l’ensemble des règles de fond et de forme qui organisent la réaction de l’Etat à l’encontre des infractions et des délinquants. C’est ce que l’on appelle le droit criminel. Le droit criminel qui lui-même se décompose avec d’un côté la procédure pénale (règles de forme) et de l’autre le droit pénal stricto sensu (règles de fond). En n’oubliant que ce droit pénal lui-même se subdivise à son tour en droit pénal général et en droit pénal spécial. Tout est dans la terminologie : le droit pénal général est une matière à vocation générale qui va traiter de l’ensemble des questions susceptibles de se poser à propos de toute infraction et de toute sanction. Matière à vocation abstraite. Droit pénal spécial : matière à vocation concrète. Il se livre à l’étude

en relation

  • Droit pénal des sociétés
    8514 mots | 35 pages
  • Sanction en droit pénal des sociétés commerciales
    693 mots | 3 pages
  • Commentaire de texte : serge sur: « le droit international pénal: entre l'etat et la société internationale », in le droit pénal à l'épreuve de l'internationalisation, lgdj, bruylant, 2002, pp. 49-68
    7534 mots | 31 pages
  • Introduction au droit pénal des affaires
    4935 mots | 20 pages
  • Responsabilité pénale du chef d'entreprise
    2998 mots | 12 pages
  • L2 Droit Pénal
    3726 mots | 15 pages
  • « Les législations pénales contemporaines illustrent le faits que la politique criminelle est actuellement une valse-hésitation incohérente et imprévisible ».
    2176 mots | 9 pages
  • La notion de sanctions pénales
    7111 mots | 29 pages
  • droit penal special
    1913 mots | 8 pages
  • Droit public
    5037 mots | 21 pages