Economie industrielle

259 mots 2 pages
ECONOMIE INDUSTRIELLE
Séance du 21/10/10

2.2 La théorie des marchés contestables
3 auteurs : BAUMOL, PANZAR et WILLIG
Il n’y a pas toujours un lien direct entre niveau de concentration et niveau de concurrence.
Pr ces auteurs, c’est le niveau de la concurrence potentielle qui va expliquer les comportements concurrentiels des membres de l’oligopole.
Un marché est qualifié de contestable lorsqu’il existe aucune barrière à sa pénétration comme à sa sortie. Il n’y a pas d’avantages pour les industries déjà en place (ils ont les mêmes conditions)
Ds cette situation, les entrants potentiels et les firmes en place bénéficient des mêmes conditions de coûts et de prix. Le prix en vigueur ds l’industrie tend vers celui qui se fixera en situation de CPP. Le prix peut même descendre en dessous (en CPP, atomicité du marché, une forte dynamique des écos d’échelle qui permet d’amener à réduire les prix par rapport au niveau de prix en CPP).
Intégration des écos d’échelle, la différence entre une grande Q de grandes entreprises.

Ces auteurs insistent sur les barrières à la sortie. On dit qu’il existe des barrières à la sortie lorsque les firmes en place connaissent ou engagent des coûts irrécupérables (coût de dépollution, de licenciement, publicitaires…).
Parmi ces coûts irrécupérables, on peut noter les dépenses publicitaires, les coûts liés à la cessation d’activités (indemnités de chômage, frais de remise en état d’un site) ou bien les investissements trop spécifiques pour pouvoir donner lieu à une

en relation

  • economie industrielle
    4577 mots | 19 pages
  • Économie industrielle
    423 mots | 2 pages
  • Économie industrielle
    1513 mots | 7 pages
  • Economie industrielle
    955 mots | 4 pages
  • economie industrielle
    4249 mots | 17 pages
  • Economie industrielle
    9839 mots | 40 pages
  • économie industrielle
    5248 mots | 21 pages
  • Economie Industrielle
    18793 mots | 76 pages
  • Economie Industrielle
    1577 mots | 7 pages
  • Économie industrielle
    6017 mots | 25 pages